Méteo / FLux temporel et rumeurs


2016
Le flux mène au 16 février 2016.
En europe et en France en particulier, la météo est déréglée. Les températures sont au dessus des normes et on a plutôt l'impression d'être au printemps. Partout ailleurs dans le monde, la météo est conforme aux normes.

De nombreuses failles temporelles émergent, partout sur le globe, et d'anciennes figures qu'on croyait disparues refont surface. Les surhommes, désormais appelés "super héros", sont maintenant de notoriété publique et certains ont même des comics relatant leurs exploits.
Certains groupes datant de l'époque chimérique font à nouveau parler d'eux...

1934
Le flux mène au 02 janvier 1934.
A paris, le ciel est agréable et ensoleillé. A Londres, températures fraiches mais ciel dégagé. Aucune faille, jusqu'ici ne mène en dehors de ces villes. Les autres villes sont bien sur accessible, mais le flux temporel ne nous permet pas de connaitre l'état météorologique dans les autres villes.

Un meurtrier en série sévit en ce moment à Paris, découpant les mains de ses victimes.

Une enquête est menée sur les laboratoires privés Flamel et leur soit disant "produit miracle".

Le scientifique français Henri George Ben a disparu...< /div>

1921
Le flux mène au 21 février 1921
A paris, le temps est clément, mais il fait assez sombre.
A Londres, il pleut et la température est basse.
Aucune faille, jusqu'ici ne mène en dehors de ces villes. Les autres villes sont bien sur accessible, mais le flux temporel ne nous permet pas de connaitre l'état météorologique dans les autres villes.

Une folle rumeur court sur la résurgence d'une ethnie Fae et leur lien avec "la fée verte" reste à démontrer...

    Et... Action !

    Partagez
    avatar
    Kellan Hawksmoor

    Célébrité : : Kellan Lutz
    Masculin Messages : 16
    Points : 23
    Date d'inscription : 11/02/2016
    Localisation : Près de la faille temporelle

    Feuille de Personnage
    karma ::
    2/2  (2/2)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Et... Action !

    Message  Kellan Hawksmoor le Dim 21 Fév - 20:00

    Action !




    Je le retiens celui la… « ouiiiii, t’inquieeeetes, tu auras surtout des scènes en costume, pas comme la dernière fois... »

    En costume, oui… mais fallait voir le costume… Je crois que j’ai battu un record de flegme quand j’ai vu l’espèce de jupette dont ils voulaient m’affubler…Je ne suis pas sûr que le terme « costume » soit vraiment adéquat. Alors comment dire… Cette « chose » qui constitue donc ma tenue de scène pour pratiquement tout le film ne couvre vraiment pas grand-chose. Déjà, je ne comprends pas l’utilité de la cape si c’est pour que je sois torse nu… Je passe sur la forme plus que douteuse du premier marteau qu’ils voulaient me donner en accessoire… Le deuxième ressemble au moins à un marteau… Je ne suis pas idiot, même si c’est ce qui se murmure auprès de mes « collègues » jaloux… Je sais très bien que le premier film à été un succès, mais je sais aussi que le réalisateur à des vues sur moi… Je me débrouille toujours pour louvoyer, l’éviter entre les scènes. Bordel ! il m’a même invité à dîner hier…

    Soudain, mon téléphone sonne… ne Me demandez pas comment j’arrive à trouver une place pour mon téléphone avec si peu de tissus sur moi…
    « Allo ? maman ? … » soupir…
    « Oui… je sais…. T’inquiètes pas… Je suis un grand garçon… Le réalisateur veut pas de doublure pour les scènes d’action et ça me va comme ça. Ça fait plus crédible. Et puis je ne suis pas en guimauve… »

    Long monologue… J’écarte mon téléphone de l’oreille, elle en a pour au moins 5 minutes d’apnée…. De temps en temps un simple « hmmhmm » pour la rassurer… Un jour ou l’autre, je vais te la plumer, moi, la « lady hawk »… Depuis toujours, j’ai l’impression, elle se mêle de ma vie, gère ma carrière… Elle raconte que je sors avec la dernière dinde en vogue, qu’elle soit femme ou homme, selon les magazines… « tu dois les faire rêver, chou »… Bon sang ce que je déteste qu’elle m’appelle « chou »…

    « non… rien de spécial.. Enfin si, Cecil B 3000 m’a invité à dîner… j’essaie de pas répondre »… Cecil B 3000, réalisateur de Péplum, briseur de carrière ou faiseur d’étoile, mais surtout vieux libidineux à qui il faut pas en promettre…

    « Quoi ? Comment ça je DOIS accepter ? T’es folle ou quoi ? HEIN ?!!! ça n’a jamais tué personne ? mais tu l’as vu au moins ? et je suis pas… »
    Bon, alors la c’est reparti pour 5 bonnes minutes d’apnée. Sauf que j’en ai ma claque et que je lui raccroche au bec, à la Lady Hawk..

    « kellan ? t’es prêt ? On tourne la scène ou tu repousse l’armée de marcheurs gris… ».. Je fais un signe de tête à la maquilleuse. Pff ! Même ça, c’est minable…. Des marcheurs gris.. Vraiment…. Il y avait eu une bataille juridique, que le studio avait perdu, bien sûr, car ils voulaient appeler ça « les marcheurs blancs »… Sauf qu’ici, pas de mur, par de garde de nuit, mais un « heimdall » qui repousse l’armée maléfique… Enfin je ne suis pas seul, mais sur cette scène, oui... Parce que je suis censé voir de loin, pouvoir observer des lieux inconnus et tout le toutim… En attendant, les autres dieux ils sont pas à moitié à poil, eux ! Bien sûr, comme je suis seul à tourner devant un fond vert, je sais déjà d’avance qu’il y aura de nombreuses prises… Que je transpire bien... Parce qu’un dieu nordique qui transpire, c’est super cohérent, surtout à moitié nu, affrontant une armée de morts glaciale… Je ne sais même pas comment ces films peuvent marcher, mais tant mieux pour ma carrière. Sauf que si je me cantonne dans ce rôle, je vais vite être bloqué, question évolution…

    La maquilleuse me tamponne le torse et le visage avec entrain, et me sourit.. Je lui lache un sourire aussi. Je l'aime bien... Pas chiante, un peu nunuche, mais pas chiante... Tout le contraire de ma mère quoi....


    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes




    avatar
    L'Invisible

    Célébrité : : N/A
    Messages : 9
    Points : 8
    Date d'inscription : 17/05/2016

    Re: Et... Action !

    Message  L'Invisible le Mar 17 Mai - 18:53

    Action !




    Les maquilleuses sont des femmes aux plaisirs simples. Planter un stylo dans la gorge d'un gars pour voir si le latex tient le poids du plastique (c'est le cas), oindre d'huile une trentaine de rugbymen pour un shooting, ce genre de choses finalement banales dans le petit milieu de la HMC.

    Sur ce tournage, ces deux optiques sont présentes. La chef maquilleuse s'occupe de la star, et ses assistantes tentent de transformer une trentaine de figurants payés au lance-pierre en armée de zombis. Enfin, techniquement, non, ce n'est pas des zombis. C'est marcheur gris. Mais personne dans l'équipe n'a vraiment compris la différence. Pour être bien certain des détails techniques, il faudrait demander au réalisateur. Mais personne n'a envie de supporter sa logorrhée masturbatoire. C'est une menace lancinante qui plane sur le plateau plutôt qu'une expérience recherchée.
    Il faut voir les choses en face : ce tournage est symptomatique de toute une dérive du cinéma français. Une bande de passionnés qui essaye de faire quelque chose de différent, qui bosse comme des malades pendant des mois et des mois, puis qui sont rejoints et éjecté du projet par un mec aussi plein de thunes que vide de compétence, doté d'assez d'égo pour prendre pour pseudo un jeu de mots sur le nom d'un des réalisateurs les plus influents de l'histoire du cinéma mondial.
    Les techniciens qui sont toujours là sont en mode "pub". Ils font leurs boulots, récupèrent de quoi s'acheter des pâtes, et notent leurs heures pour arriver à boucler la compta de l'année pour avoir leurs statuts d'intermittent. L'ambiance est donc mitigée. Sérieuse, mais désinvolte. La réponse la plus courante aux problèmes, c'est le fameux "Roh, c'est pas si mal."
    Et malgré tout, le film a de bonnes raisons de rapporter. Il dispose des trois éléments qui plaisent aux prods spécialisés dans le cinéma d'exploitation à petit budget: des boobs, des pecs, et de l'action désinhibée. Le fameux trio gagnant.

    Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises des illusions.
    Enfin bref.

    Le tournage a proprement dit commence enfin, avec un peu moins d'une heure sur le plan de tournage, ce qui est pas mal compte tenu des circonstances. Les indications de jeu données à Kellan sont simples : se balader torse nu, vaguement amorcer un mouvement pour les gros plans, et réagir à des événements invisibles. L'action est décousue. Le fond vert n'aide pas et le fait que le combat lui-même n'est pas filmé. Le gros de la journée se passe dans l'attente. Attendre les électros, attendre l'équipe image, attendre les ingé-sons, attendre et encore attendre. Par moment, un bout du combat en lui-même est tourné. C'est bien moins violent que ce que Lady Hawk s'imagine dans son inquiétude maternelle. Les chorés sont extrêmement précises, et l'acteur les répètent depuis plusieurs moins avec l'équipe cascade et le régleur de combat.

    À 18 h 37, la première assistante finit par annoncer la fin de journée. Une demi-heure de retard sur le planning, c'est pas mal. Cependant, les cinq heures de retard sur le plan de tournage sont moins reluisantes. Tout le monde range, mais l'assistante-réalisatrice fait un petit signe à Kellan en s'approchant. C'est une fille d'une trentaine d'années, petite, ronde, avec des cernes profonds et une persistante odeur de tabac froid. Ses Doc Martens claquent sur le sol. Elle est étrangement mignonne, pour peu qu'on aime le style post-grunge-punk-rangé-mais-not-dead.

    "Kellan. Cecil me demande si tu es disponible pour diner avec lui ce soir. Tu devrais avoir une bonne trentaine de minutes pour te changer et filer en douce. Là il est avec la prod et c'est chaud pour sa gueule."

    Elle lance l'information avec une satisfaction non dissimulée.


    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes
    avatar
    Kellan Hawksmoor

    Célébrité : : Kellan Lutz
    Masculin Messages : 16
    Points : 23
    Date d'inscription : 11/02/2016
    Localisation : Près de la faille temporelle

    Feuille de Personnage
    karma ::
    2/2  (2/2)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Re: Et... Action !

    Message  Kellan Hawksmoor le Ven 20 Mai - 12:54

    Action !




    Je me crispe à l’avance à ce que sera le tournage de cette ou ces scènes. J’avais naïvement imaginé que je pourrais affronter des acteurs en costumes bleu ou verts pour un peu plus de réalisme, mais non, je vais devoir faire comme si j’affrontais des gens alors que je serais seul, sur un fond vert désespérément vide. Mais je savais l’équipe suffisamment douée pour que ça fasse réaliste, et, heureusement pour moi, et pour la production, j’avais suffisamment d’imagination et d’expérience dans les scènes d’action pour agir comme si je donnais vraiment des coups et en recevait.

    Les figurants à l’arrière-plan feront l’illusion du reste.

    Si un jour je sort indemne de cette galère, j’ espère tomber sur un auteur à texte, quelque chose qui me sauvera de ce naufrage qui vient à peine de commencer, mais qui me promet une carrière « plastique » tant que je garderai la forme et pourrai entretenir les fantasmes des filles et des garçons venu me voir, moi et les autres, plutôt que de gouter à une histoire bien ficelée. Après, il fallait l’avouer, j’avais eut beaucoup de succès sur le film précédent et touchait donc un cachet assez indécent… Pas complètement idiot, j’envisageai déjà de placer cet argent, peut-être dans l’immobilier, car un jour je serais décoté. Trop vieux, plus assez sexy, ce genre de trucs.. Et ce jour-là, j’ai intérêt à avoir mis de côté. Ma seule chance de faire une longue carrière est de m’imposer comme un acteur, et pas comme un physique… Pas gagné au vu de ma tenue actuelle, et de cette jupette antique qui tient parce qu’elle le veut bien.

    En fin de compte, le truc qui me tue, c’est toute cette attente. A vrai dire, en guise de combat, je reproduis certains mouvements répétés encore et encore. Je suis loin d’être en nage pour de vrai, aussi le réalisateur demande à ce que je sois « vaporisé » pour de la fausse sueur. Putain de merde, je ne suis pas une plante d’intérieur !

    Secouant la tête, dépité, alors que la journée de travail se termine, je me demande encore ce que donnera tout ce cirque une fois la post production en place. Je pense que ça ira. Mais de la à dire qu’on tourne le film du siècle… Le réalisateur pense déjà au troisième opus. Mais réveille-toi, mec, on fait pas star wars !

    Je finis par tourner la tête vers l’assistante-réa, qui me fait signe de la rejoindre. Je l’aime bien, elle. Elle a un humour un peu caustique, et une simplicité dans sa façon d’être qui sont vraiment rafraichissants. Une des rares à me traiter comme une personne et non comme une plante d’intérieur…

    Kellan. Cecil me demande si tu es disponible pour diner avec lui ce soir. Tu devrais avoir une bonne trentaine de minutes pour te changer et filer en douce. Là il est avec la prod et c'est chaud pour sa gueule."
    Oh putain non pas ça !
    « merde.. merci.. Je… tu m’as pas vu ? je te devrais un restau avec de la bière ».. Son rire franc se perd dans mon arrière-plan alors que je fonce vers ma loge, pour me changer rapidement et échapper à ce désastre…Rien que de penser à ce vieux libidineux me regarder comme une tartelette au fraise me donne la nausée. Je ne me doutais pas encore que j’allais passer les prochaines heures dans la même tenue… Parfois la vie est bien salope ! A croire qu’elle est copine avec ma mère.




    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes




    avatar
    L'Invisible

    Célébrité : : N/A
    Messages : 9
    Points : 8
    Date d'inscription : 17/05/2016

    Re: Et... Action !

    Message  L'Invisible le Ven 20 Mai - 19:44

    Action !




    "loge". Instinctivement, les gens pensent à une sorte de petite pièce avec salle de bain attenante, des miroirs avec des ampoules, une table-régie débordante de bonnes choses a mangé, et éventuellement des bouquets de fleurs, peut-être même une salle de bain privée.
    En fait, pas trop. La loge de Kellan est une simple petite pièce, avec une patère et une armoire ou ranger ses affaires, le tout éclairé par un plafonnier IKEA en papier non blanchis. Sur une table de camping, tout le nécessaire de démaquillage est posé. Il n'y a pas besoin de plus, mais c'est quand même toujours un peu décevant de gratter le vernis du rêve pour découvrir l'envers du décor.
    C'est le moment où Kellan est censé se changer et se démaquiller. Si possible vite, histoire d'éviter de tomber sur le futur mauvais réalisateur de porno opiacé jusqu'à la moelle.

    Apparament, il ne va pas assez vite. Un peu moins d'une dizaine de minutes plus tard, il entend la voix de Cecil dans le couloir.
    «Ah, ma petite Sylvie ... »
    La voix de l'assistante-réalisatrice lui répond
    «Je m'appelle avril, monsieur.
    - Oui, oui. Dites-moi. Vous n'auriez pas vu Kellan ?
    - Il est parti avec le premier pick-up de retour. À l'heure qu'il est ils doivent ...»

    Elle n'a pas le temps de finir sa phrase.
    «Quoi ? Mais vous êtes conne ou quoi ? Comment je fais pour débriefer avec mes acteurs s'ils se cassent sans qu'on me prévienne ?
    - Je vous ai envoyé un SMS.
    - Ne jouez pas à la plus maline avec moi, espèce de gourde. Vous allez me l'appeler tout de suite et vous démerder pour qu'il revienne ici.
    - Comme vous voulez. J'appellerais le délégué de production ensuite.»

    Le téléphone de Kellan vibre dans sa ceinture. Le réalisateur reprend.
    «Pourquoi vous voulez appeler la prod ?
    - Vous voulez faire venir Kellan pour des heures sup'. Légalement, si on ne les prévient pas, ils peuvent nous faire un procès.
    - Non mais c'est bon. Lâchez-ce téléphone. Je le verrais demain.»

    Courte pause, suivie du hurlement de Cecil, étouffé par la distance, qui conclut la conversation.
    «Et arrêtez de prendre l'initiative d'appeler des gens comme ça ! Vous allez me couler mon putain de tournage avec vos putain de conneries.»

    Silence, qui est brisé par une nouvelle vibration. Kella vient de recevoir un SMS, numéro inconnu:
    [C'est l'assistante-réalisatrice qui vient de te sauver la mise une seconde fois. Si tu peux me faire livrer une pizza raclette géante avec un coca vanille à mon hôtel, on dit qu'on est quittes.]

    Presque immédiatement après, un cri féminin suivi d'un énorme fracas résonne dans l'armoire de la loge-entre-guillemets. Après un moment de silence, Kellan entend une voix familière filtrer à l'extérieur du meuble:
    «Putain de rangement à l'ancienne de merde ...»

    C'est la voix d'April.


    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes
    avatar
    Kellan Hawksmoor

    Célébrité : : Kellan Lutz
    Masculin Messages : 16
    Points : 23
    Date d'inscription : 11/02/2016
    Localisation : Près de la faille temporelle

    Feuille de Personnage
    karma ::
    2/2  (2/2)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Re: Et... Action !

    Message  Kellan Hawksmoor le Dim 29 Mai - 9:31

    Action !




    Bon… on ne peut pas dire que je sois spécialement encombré par ma tenue, donc la priorité c’est de me détartiner la tronche… J’ai horreur de ce fond de teint à la con. C’est toute la subtilité du truc. Il faut que je transpire, voir même qu’on m’arrose comme une plante verte pour que ça fasse plus réel, mais par contre, fond de teint sur le visage pour pas transpirer de la gueule, et vas-y que je te met de la fausse crasse parce que ça fait plus warior…. Vraiment, des fois, c’est presque un sacerdoce.

    Je suis donc tranquillement en train de me débarbouiller quand j’entends Cecil dans le couloir. Ce type ne lâche pas l’affaire. On est arrivé à un stade un peu étrange, lui et moi. Il sait que je ne peux pas vraiment l’envoyer bouler, mais de son côté, il sait aussi qu’il ne peut pas me virer comme ça sans perdre les « fans » qui me suivent et attendent le deuxième opus. Je ne suis pas dupe, je sais que parmi ces fans, il y a au moins un tiers de mec, et trois tiers d’ados en chaleur. Oui ça fait 4 tiers, alors qu’on est au cinéma… cherchez pas.

    Tendant l’oreille pour savoir à quelle sauce j’allais être mangé, j’entends Avril me sauver les miches, une fois encore… Brave fille. C’est mon héroïne. Je suis un peu mitigé sur ces supers héros qui apparaissent un peu partout depuis quelques années. D’abord on avait cru à un canular, plutôt bien fichu d’ailleurs, mais à force, il avait bien fallu accepter ça. Je me demande souvent ce qui se passerait si des types ou des filles avec ce genre de pouvoirs se mettaient en tête de conquérir le monde. Après tout, on nous rassure en nous disant qu’ils sont sous le contrôle d’organisation spécialisées dans la lutte super criminelle, mais rien n’est moins sûr. Enfin pour le moment, ils ne sont pas assez nombreux pour que ce soit réellement une menace, mais quand même. Bref, avril était mon héroïne.

    Mon téléphone vibre alors que la tempête Cécil s’éloigne. Je souris en regardant le message, et lui répond immédiatement, même si le numéro n’est pas enregistré.
    « sans problème, t’es mon héroine. Je te dois au moins ça   »

    Seulement la, je bug. J’entend April râler à l’intérieur du meuble qui fait office d’armoire.
    « april ? Mais ?... »
    Je tente d’ouvrir ce meuble récalcitrant, un peu étonné de l’enchainement. Des sms, censés venir d’elle, puis maintenant ça ?




    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes




    avatar
    L'Invisible

    Célébrité : : N/A
    Messages : 9
    Points : 8
    Date d'inscription : 17/05/2016

    Re: Et... Action !

    Message  L'Invisible le Mer 8 Juin - 15:27

    Action !





    Dès que la porte de l'armoire s'ouvre, une Avril tombe à la renverse au sol. Elle est en tout point identique à la première assistante, mais ses vêtements ne sont pas du tout les mêmes. jeans, basquets, débardeur et bras de chemises de bucheron: elle ressemble plus à un modèle de stock image qu'à la punkette sur le retour, qui vient de s'engueuler avec Cecil. Fait un peu étrange: elle porte trois montres-bracelet à son poignet gauche, deux autres au droit et cinq minuscules horloges-pendentifs réparties sur deux chaines à boules. Fait beaucoup plus étrange, ses cheveux sont trop longs, d'une bonne dizaine de centimètres.

    Kellan lit une certaine surprise, pour ne pas dire un début de panique dans le regard de la jeune femme. Mais ça ne dure que quelques secondes. Rapidement, elle se reprend et sourit bêtement, plaquant l'expression d'une parfaite cruche sur son visage.
    « Kellan ? Kellan Hawksmoor ? »

    Elle se relève précipitamment, les mains jointes devant son sternum. À intervalles réguliers, ses yeux s'égarent le long de la musculature de l'acteur. Elle continue, parlant vite et sans vraiment le laisser répondre:
    « Excusez-moi. Je m'appelle Marie. Marie Therrien ... Enfin on s'en fout. »
    Elle gâche une respiration pour glousser.
    « Pardon. Tu dois l'entendre souvent, mais je suis ta plus grande fan. Tu pourrais ... »
    Elle fouille dans ses poches.
    « Tu voudrais bien me signer un autographe ? »

    La jeune femme finit par trouver un vieux bout de papier froissé dans la poche de son jeans, accompagné d'un crayon. Elle tend le tout à l'acteur, avec un regard plein d'espoir et légèrement teint de la lueur de folie qu'ont quelques fans hardcores.


    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes

    Contenu sponsorisé

    Re: Et... Action !

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 29 Juin - 12:55