Méteo / FLux temporel et rumeurs


2016
Le flux mène au 16 février 2016.
En europe et en France en particulier, la météo est déréglée. Les températures sont au dessus des normes et on a plutôt l'impression d'être au printemps. Partout ailleurs dans le monde, la météo est conforme aux normes.

De nombreuses failles temporelles émergent, partout sur le globe, et d'anciennes figures qu'on croyait disparues refont surface. Les surhommes, désormais appelés "super héros", sont maintenant de notoriété publique et certains ont même des comics relatant leurs exploits.
Certains groupes datant de l'époque chimérique font à nouveau parler d'eux...

1934
Le flux mène au 02 janvier 1934.
A paris, le ciel est agréable et ensoleillé. A Londres, températures fraiches mais ciel dégagé. Aucune faille, jusqu'ici ne mène en dehors de ces villes. Les autres villes sont bien sur accessible, mais le flux temporel ne nous permet pas de connaitre l'état météorologique dans les autres villes.

Un meurtrier en série sévit en ce moment à Paris, découpant les mains de ses victimes.

Une enquête est menée sur les laboratoires privés Flamel et leur soit disant "produit miracle".

Le scientifique français Henri George Ben a disparu...< /div>

1921
Le flux mène au 21 février 1921
A paris, le temps est clément, mais il fait assez sombre.
A Londres, il pleut et la température est basse.
Aucune faille, jusqu'ici ne mène en dehors de ces villes. Les autres villes sont bien sur accessible, mais le flux temporel ne nous permet pas de connaitre l'état météorologique dans les autres villes.

Une folle rumeur court sur la résurgence d'une ethnie Fae et leur lien avec "la fée verte" reste à démontrer...

    Smilin' in the rain

    Partagez
    avatar
    Antonin Hurpin

    Célébrité : : Derek Theler
    Masculin Messages : 134
    Points : 88
    Date d'inscription : 15/02/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    4/5  (4/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Smilin' in the rain

    Message  Antonin Hurpin le Ven 19 Fév - 19:27

    Smilin' in the rain



    C'est ma première fugue. Je ne pensais pas pouvoir le faire. Être à l'extérieur, sans mur pour me protéger, sans mon père pour me surveiller. Découvrir de nouveaux visages, de nouveaux décors, à chaque pas. c'est tellement déroutant. Comment font ces gens pour se souvenir de tout ? Ils doivent passer leur vie à se perdre.

    Je resserre mon manteau pour couper la pluie qui vient battre sur le bord de mon Borsalino. Le bruit des gouttes qui s'écrasent sur le feutre me rappellent le musique que je pouvais entendre sur les vitres les jours d'orage. Le son est plus grave, plus étouffé, plus doux. J'aime cette sensation à la fois de chaos et de parfaite régularité. Je n'ai aucune idée de comment je connais le nom de mon chapeau, mais je le sais, comme je sais marcher, comme je sais respirer, comme je sais voir et entendre. Je le retire pour le regarder alors que je le fais tourner dans ma main. Cette vision me vole un sourire. Quelle complexité et à la fois simplicité pour fabriquer une telle merveille, un Borsalino.

    Je vois venir vers moi une femme qui presse le pas en tenant son col fermé, probablement pour réduire le temps qu'elle passera à se mouiller à l'extérieur. C'est la première fois que je croise un être humain de sexe féminin. C'est amusant de réaliser qu'elle est aussi spéciale pour moi, alors qu'en retour, je ne suis certainement pour elle qu'un passant parmi tant d'autres. Je laisse courir un instant mes sens les plus aiguisés pour écouter son pas. Il est rythmé, dynamique, et pourtant légèrement asymétrique, comme si un talon avait été plus usé que l'autre. Une musique de plus qui vient composer cette symphonie urbaine. Avec mon chapeau à la main et mon visage exposé aux caprices de la météo, je dois paraître bien étrange. Machinalement, je déguise la situation en une salutation à son attention, gardant le grand sourire que l'euphorie de la liberté me force à offrir au monde. Elle me rend un signe de la tête avant de me dépasser, et ce simple échange ajoute un peu plus à ma joie. De ce que je peux observer autour de moi, peu de passants s'attardent à partager des politesses avec des inconnus. Quel dommage ! Que leur vie serait belle si elle était agrémentée de petits égards de ce genre !

    Je replace mon chapeau sur mes cheveux mouillés qui ondulent déjà sous l'effet de l'humidité. Je l'ajuste et reprends ma marche. J'avoue que je n'ai pas encore réfléchi à l'endroit où me diriger. Je marche depuis une dizaine de minutes et je suis désormais dans l'Isle-Adam. Quelques voitures passent, soulevant des serpents d'eau qui viennent mourir sur le trottoir. La pluie donne à la ville des couleurs délavées, et pourtant, cette tristesse ne parvient pas encore à ternir ma joie. Quand vais-je commencer à craindre d'avoir fait le mauvais choix ? Peut-être jamais, qui sais ?

    Quand on se cache, on a plutôt tendance à penser que l'isolement réduit les chances d'être repéré, et pourtant, c'est rarement vrai. Deux seuls facteurs importent : la probabilité que le poursuivant vienne nous chercher en ce lieu, et la difficulté qu'il aura à nous y percevoir. Où mon "père" irait-il me chercher ? Dans les bois ? Chez les voisins ? Au commissariat ? Recroquevillé contre un mur à même la rue ? L'audace aurait voulu que je reste caché chez lui, là où il n'aurait jamais eu l'idée de me chercher, mais j'ai d'autres projets. Où est-il plus difficile de trouver quelqu'un qu'au milieu d'une foule hétéroclyte ? Plus la ville est grande et plus ma chance de disparaître est grande.

    Je tâte les poches de mon manteau pour en chercher le contenu. Dans une poche extérieur, je trouve une sorte de compas, monté d'une cellule irradiant d'une douce lumière verte. Je le replace délicatement là où il était. Dans une poche intérieur, je trouve un…

    Que pourrait-il y avoir à l'intérieur de cette poche ?
    >> Il y a un mouchoir recouvert d'une substance verdâtre, ainsi qu'un papier froissé. Le dépliant, tu constate qu'il y a des annotations dessus. "toccata. Jeckyll.". Tu trouves également une petite clef.. Aucun signe distinctif dessus.
    Cognition + mondain diff 15.


    tu peux répondre à ce post, avec quelques mots, ou plus si tu le souhaites, et choisir, en bas, de lancer 3 dés de compétences.


    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    L'enfer, c'est l'autre.
    Jean-Paul Sartre
    L'autre, elle t'emmerde !
    Simone de Beauvoir
    avatar
    Antonin Hurpin

    Célébrité : : Derek Theler
    Masculin Messages : 134
    Points : 88
    Date d'inscription : 15/02/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    4/5  (4/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Re: Smilin' in the rain

    Message  Antonin Hurpin le Dim 21 Fév - 13:11

    Smilin' in the rain



    Je sors rapidement le mouchoir, tout en l'abritant sous mon manteau. Je ne veux pas qu'il se mouille, il a peut-être plus d'importance que ce que le commun des mortels peut lui attribuer. En moi, je sens mon cerveau s'agiter plus qu'à son habitude, il y a peut-être des connaissances latentes qui peuvent me donner des informations sur les deux mots que je viens de lire. Toccata, on dirait de l'italien. Jeckyll a une majuscule, c'est donc probablement un nom, une personne, une ville, une rue ? Peut-être une université avec laquelle mon père aurait travaillé. Je range rapidement le mouchoir avant que le liquide vert ne prenne l'eau. Si la logique voudrait que ce soit simplement un fluide nasal de quelqu'un touché par une rhinite, ce que je sais de mon père me fait plutôt penser que ça pourrait être un échantillon pour une de ses expériences.

    Je sors la petite clé et l'observe sous chaque angle. Quand on pense au nombre de serrures qui existent rien que dans cette ville et qui pourraient être celle de cette clé, ça donne le tourni. L'idée me vient que mon père aurait pu placer des objets dans une consigne. S'il y a une gare dans le coin, ça vaudrait le coup de chercher. Ou alors elle est en lien avec le mouchoir, auquel cas trouver d'où viennent les deux mots m'aidera grandement dans ma recherche. Si j'arrive à obtenir des résultats des recherches de mon père et qu'il l'apprend, il va être en rage de jalousie.

    Je continue à marcher en réfléchissant. Pas besoin d'avoir les informations sous les yeux pour les garder en tête. Mes semelles frappent l'eau en rythme. Je passe mes mains dans les poches pour les protéger et sens l'objet en forme de compas. Il faudra aussi que je trouve ce que cette chose est, et à quoi elle sert.

    J'active ma Sublimation humaine : Cognition pour la scène en cours.
    Ca me donne 6 en cognition + 2 en mondain.



    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes




    L'enfer, c'est l'autre.
    Jean-Paul Sartre
    L'autre, elle t'emmerde !
    Simone de Beauvoir
    avatar
    Miss Karma
    Maitresse du Karma
    Maitresse du Karma

    Célébrité : : Karma is Karma
    Féminin Messages : 12
    Points : 12
    Date d'inscription : 05/02/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    100/100  (100/100)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    500/500  (500/500)

    Re: Smilin' in the rain

    Message  Miss Karma le Dim 21 Fév - 13:11

    Le membre 'Antonin Hurpin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

    'Dé de compétence' :

    Résultat : 1, 4, 5
    avatar
    Le Golem
    Admin

    Célébrité : : Le Golem
    Masculin Messages : 206
    Points : 274
    Date d'inscription : 02/01/2016
    Localisation : partout

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    500/500  (500/500)

    Re: Smilin' in the rain

    Message  Le Golem le Dim 21 Fév - 15:50

    Smilin’ in the rain




    Réussite !
    Tu sens que tu es capable d’augmenter tes performances humaines pour devenir une sorte de parangon…

    Tes synapses cogitent, beaucoup plus rapidement qu’il y a à peine quelques instants... Tu comprends instantanément comment ton pouvoir fonctionne et comment l’utiliser.

    Alors que tu continues de marcher, épris d’un sentiment de liberté grandissant, tu commences à comprendre les conséquences. Tu es libre. Ce qui veut dire que tu ne l’étais pas. Ton « père » n’avait jamais éprouvé ou en tout cas démontré un quelconque sentiment à ton égard, mais, plus que tout, maintenant que tu gouttes au vent, à la pluie, a ce formidable maelstrom de sons et de senteurs, dehors, tu sais à coté de quoi tu es passé jusqu’ici. Ta mémoire semble être inscrite dans ta peau, ton cœur, ton corps, ton esprit. Tu penses, bien sûr, que tu ne dois surement pas tout savoir, mais, en tout cas, certains savoirs te reviennent aisément.
    Après avoir observé la clef, tu penses effectivement être sur la bonne piste concernant la gare et les consignes… Cependant, le fait que le numéro ait été gratté ou effacé d’une quelconque manière ne va pas te faciliter la tâche. Essayer la clef sur tous les casiers ? Dangereux si des gens te voient faire… et long, surtout…

    Toccata. Jekyll . Toccata. Jekyll . Ces deux mots sont martelés au rythme de tes pas…Dans ton esprit se forme des images… Comme un écho, un film que tu aurais vu... Ce qui est impossible. Mais que ta mémoire corporelle, si on peut dire, aurait mémorisé… Avec un violent mal de tête, heureusement passager, tu te rappelles soudain le nom d’un livre « l’étrange cas du docteur Jekyll et M. Hyde » et surtout un film, datant de 1931 « Docteur Jekyll et M.Hyde »… Il fut projeté un an plus tard à Paris.. Peut-être certaines salles le projettent encore, car il est considéré comme novateur, sur le plan cinématographique... Certaines salles à paris aiment repasser ce genre de films...

    Mais alors toccata ? … Un mouvement musical, certes… Mais quel rapport ? Tout en marchant, tu penses à tes options. La gare... Rechercher des informations sur ce film ou ce livre… La musique… Et cette étrange substance verte sur le mouchoir...

    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes




    avatar
    Antonin Hurpin

    Célébrité : : Derek Theler
    Masculin Messages : 134
    Points : 88
    Date d'inscription : 15/02/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    4/5  (4/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Re: Smilin' in the rain

    Message  Antonin Hurpin le Dim 21 Fév - 21:57

    Smilin' in the rain



    Je ne sais pas exactement comment mon père s'y est pris, ou du moins, je ne comprends pas exactement comment le procédé fonctionne, mais ma tête est pleine de souvenirs et de connaissances enfouis au plus profond. Je sais parler, je sais marcher, je sais lire, je sais reconnaître certaines mélodies, je connais quelques oeuvres, quelques auteurs, quelques personnages historiques. Comment d'autres choses j'ignore savoir ?

    Mon intuition sur la clé semble bonne. Une consigne, mais tant que je n'ai pas le numéro, je ne suis guerre plus avancé. Jekyll, Dr Jekyll. Si je parvenais à voir le film, peut-être que je pourrais retrouver un indice. Ou alors se pencher sur le terme Toccata. Si c'est le nom d'un mouvement musical, je trouverai peut-être des informations à la bibliothèque municipale.

    Récapitulons, j'ai quatre options :

    • Aller à la gare pour chercher la consigne que cette clé peut ouvrir.
    • Aller à la bibliothèque municipale pour en apprendre un peu plus sur les Toccatas et sur le cas Jekyll.
    • Chercher un cinéma qui projette le film sur le Dr Jekyll.
    • Entamer une première analyse de la substance verte sur le mouchoir, première analyse qui se résumerais à une soumission à mes propres sens, étant donné le peu de matériel scientifique dont je dispose sur moi.


    Le sens pratique veut que je me concentre donc sur la bibliothèque, où je pourrai mener deux recherches par la même occasion. J'accélère donc le pas, décidé, et j'aborde la prochaine personne que je trouve pour lui demander mon chemin.

    Je continue tout droit et je demande au premier passant où je peux trouver la bibliothèqe.


    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    L'enfer, c'est l'autre.
    Jean-Paul Sartre
    L'autre, elle t'emmerde !
    Simone de Beauvoir
    avatar
    Le Golem
    Admin

    Célébrité : : Le Golem
    Masculin Messages : 206
    Points : 274
    Date d'inscription : 02/01/2016
    Localisation : partout

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    500/500  (500/500)

    Re: Smilin' in the rain

    Message  Le Golem le Sam 27 Fév - 18:12

    Smilin’ in the rain




    Tu croises une ravissante jeune femme, qui, d’abord surprise, sursaute lorsque tu l’interpelle. Rougissante, elle s’excuse, visiblement assez étourdie.
    « oh.. pardon. je pensai à autre chose… La bibliothèque, alors ? Autant aller à la plus grande, dans ce cas. Vous ne pouvez pas la louper ».

    Ces explications sont effectivement assez claires, et tu mémorises sans peine les différentes rues, étant encore sous l’effet de ta sublimation. Pratique !
    Les rues sont assez calmes, mais tu sens vraiment que la vie grouille de partout. Cette ville doit sans doute être encore plus animée les jours de beau temps... Les sons, les odeurs, tout te parait étrange, captivant, et surtout bizarrement familier… Le simple fait d’être libre te met dans une sorte d’euphorie…

    Tu croises des odeurs alléchantes de victuailles diverses, un chien te grogne dessus, un autre semble vouloir faire de toi son nouvel ami pour la vie, mais semble aussi très déçu que tu n’aies rien à lui donner à manger…. Tant pis, il décide tout de même de te suivre, au cas ou… Quand, au détour d’une rue, un autre chien viens te renifler, il grogne, comme pour te défendre… Le second chien ne demande pas son reste… Tout de même, c’est étrange, tu remarques que de nombreux animaux, chiens et chats se sont approchés pour te sentir, ou ont humé l’air dans ta direction…

    Arrivé devant le bâtiment, tu restes quelques instants a admirer sa beauté. Tu sais même reconnaitre différents styles architecturaux ayant œuvrés à sa construction…
    Le temps semble avoir favorisé ce genre de loisir, car il y a visiblement beaucoup de monde à l’intérieur. Tant de gens, tant de livres, de rayonnages, d’informations. Tu te sens presque perdu, quelques instants….
    Il y a visiblement un comptoir d’accueil et un registre également, ouvert, avec une plume et un encrier…



    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes




    avatar
    Antonin Hurpin

    Célébrité : : Derek Theler
    Masculin Messages : 134
    Points : 88
    Date d'inscription : 15/02/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    4/5  (4/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Re: Smilin' in the rain

    Message  Antonin Hurpin le Ven 4 Mar - 23:55

    Smilin' in the rain



    Ces animaux ont un comportement bizarre, ou c'est moi qui suis étrange à leurs yeux. Mon intellect me dit que c'est probablement la substance sur le mouchoir qui a un effet délirant sur eux. Peut-être est-ce une sorte de super-phéronome canine, ce qui expliquerait que les animaux se percevant comme en compétition auraient un comportement agressif, alors que les autres auraient un comportement de soumission. Je n'ai pas le temps de tester cette hypothèse, et d'ailleurs, ce n'est pas un temps à sortir un mouchoir imbibé d'une substance inconnue pour l'étudier, il serait vite détremper, et je risquerais de perdre mon seul échantillon.

    Avec un peu plus de temps, j'aurais bien échangé quelques mots de plus avec la passante qui m'a indiqué le chemin, mais je suis trop obsédé par mon enquête pour arriver à m'en détourner. C'est plus fort que moi, c'est comme si le fait de ne pas connaître quelque chose rendait justement cette chose encore plus importante, comme si elle allait forcément se révéler être une excellente surprise. Alors qu'au fond, la probabilité que je sois déçu de ma conclusion, voire de mon échec, est tout aussi importante. Je suis un éternel optimiste. Enfin, aussi loin que remonte mon expérience de la vie, c'est à dire sur un échelle de temps totalement représentative de quelques mois. Je ne suis pas sûr que ça vérifie les principes de la méthode scientifique. Bah, on verra.

    La bibliothèque est impressionnante. De ce que j'en vois, elle n'a pas été construite en une fois. A quoi a bien pu servir ce bâtiment par le passé ? Peut-être à héberger un ordre religieux, ou alors à permettre le travail d'une administration quelconque. J'entre et mon premier réflexe est de secouer mon manteau pour en faire tomber l'eau qui s'y est déposée. Je retire aussi mon chapeau pour qu'il puisse égoutter sur le porte-manteau. Je me dirige d'abord vers le registre et j'y jette un oeil. Je tiens à savoir si les gens doivent inscrire leur nom avant d'entrer ou s'ils ne doivent l'indiquer qu'au moment d'emprunter un livre. Il est important que mon comportement passe inaperçu.

    Je regarde ce qui est écrit sur le registre (je vais ensuite continuer le RP).

    >> Effectivement, la série de dates et le nom des livres y est inscrit, et tu en déduis rapidement que ce sont les personnes empruntant les livres qui ont inscrit la date... Une certaine confiance semble régner, ou peut être une certaine flemmardise de la part du préposé.. Mais après tout, c'est peut être la façon de procéder habituelle...

    Je me détourne rapidement, histoire de ne pas trop attirer l'attention, et je me dirige vers l'accueil. Je pourrais chercher, mais mon intuition me dit qu'il vaut mieux gagner du temps en s'adressant aux responsables plutôt que de tourner en rond dans les rayons, et ma flême la soutient vivement en répétant ces mêmes arguments en écho, avec peut-être une pointe de lassitude, oui, vivement avec une pointe de lassitude, ma flême n'est pas à une contradiction près.

    J'essaye d'afficher mon plus beau sourire, alors que je m'approche de l'accueil pour saluer la personne qui s'y trouve et lui demander le rayon où je pourrai trouver une encyclopédie musicale.


    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    L'enfer, c'est l'autre.
    Jean-Paul Sartre
    L'autre, elle t'emmerde !
    Simone de Beauvoir
    avatar
    Le Golem
    Admin

    Célébrité : : Le Golem
    Masculin Messages : 206
    Points : 274
    Date d'inscription : 02/01/2016
    Localisation : partout

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    500/500  (500/500)

    Re: Smilin' in the rain

    Message  Le Golem le Jeu 10 Mar - 18:29

    Smilin’ in the rain





    La jeune femme à l'accueil relève la tête d'un air las alors que tu t'approches. Sitôt qu'elle te vois, cependant, son attitude change du tout au tout, et c'est avec un grand sourire qu'elle t'écoutes...
    "une encyclopédie musicale ? Voila une demande peu ordinaire. Nous avons effectivement tout un rayon sur le sujet... Je peux vous y accompagner".. Visiblement décidée à faire du zèle, elle t'accompagne vers les rayonnages concernés.

    Tu peux y trouver une collection assez impressionnante de livres de musicologie, ainsi que des partitions, et également des biographies sur des musiciens..

    L'attitude de la jeune femme te fais sourire, car elle minaude clairement.. Il faut dire qu'ici, en tout cas à cette heure la, tu as pu te rendre compte qu'il y a surtout de vieux messieurs distingués et quelques femmes d'âge mur... Tu es donc un digne représentant de la gent masculine, et jeune, de surcroit... Cependant, elle sait visiblement garder ses distances, et affiche même une timidité de circonstance plutôt charmante.

    Tu pourrais y passer facilement beaucoup de temps. Pour chercher précisément quelque chose, tu penses pouvoir concentrer tes recherches..

    A toi de jouer : 3 dés de compétences + cognition + mondain // difficulté de 15.
    Tu peux si tu le souhaites :
    -dépenser un point de karma pour lancer un dé chimérique
    -dépenser un point de karma pour lancer un dé de compétence de plus...


    Une autre alternative : te laisser transporter par l'inspiration :
    3 dés de compétences + sensibilité (avec les mêmes possibilités que précédemment). Difficulté de 15.

    (les résultats, si ils sont positifs, ne seront pas les mêmes)




    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    avatar
    Antonin Hurpin

    Célébrité : : Derek Theler
    Masculin Messages : 134
    Points : 88
    Date d'inscription : 15/02/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    4/5  (4/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Re: Smilin' in the rain

    Message  Antonin Hurpin le Mar 15 Mar - 10:25

    Smilin' in the rain



    Je suis à la fois amusé et flatté de l'attention que me porte la bibliothécaire. Je lui emboîte le pas jusqu'au rayon où elle me conduit, et je m'arrête en me grattant l'arrière du crâne encore humide. Je ne m'imaginais pas qu'il y aurait autant de livres sur le sujet, mais pour ma défense, c'est la première fois que je pénètre dans une bibliothèque, de ma vie.

    —C'est un nombre impressionnant de livres sur le sujet, que vous avez là. Vous devez disposer d'une mémoire exceptionnelle pour arriver à savoir où chacun doit être rangé.

    J'esquisse un petit sourire et je regarde le rayon. Je pourrais chercher méthodiquement livre par livre jusqu'à en trouver un qui mentionne "Toccata" ou "Jekyll", mais j'ai comme l'impression que ça me prendrais des heures, et la patience n'est pas vraiment mon fort.

    Je débloque ma sublimation de sensibilité, et me laisse porter par mon intuition. Mais parce qu'un petit coup de pouce du hasard n'essuie jamais un refus, j'utilise un point de karma pour lancer un dé normal de plus. Ça me fait donc une sensibilité à 5 + 4D6 (ça devrait passer). Sinon, petite question : on a changé de scène ? Ma cognition est revenue à la normale ?


    POOL KARMA :
    4/5
    © Fiche par Mafdet Mahes


    Dernière édition par Antonin Hurpin le Mar 15 Mar - 10:26, édité 2 fois (Raison : problème de mise en forme du style gras)



    L'enfer, c'est l'autre.
    Jean-Paul Sartre
    L'autre, elle t'emmerde !
    Simone de Beauvoir
    avatar
    Miss Karma
    Maitresse du Karma
    Maitresse du Karma

    Célébrité : : Karma is Karma
    Féminin Messages : 12
    Points : 12
    Date d'inscription : 05/02/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    100/100  (100/100)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    500/500  (500/500)

    Re: Smilin' in the rain

    Message  Miss Karma le Mar 15 Mar - 10:25

    Le membre 'Antonin Hurpin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


    'Dé de compétence' :

    Résultat : 1, 6, 3, 4
    avatar
    Le Golem
    Admin

    Célébrité : : Le Golem
    Masculin Messages : 206
    Points : 274
    Date d'inscription : 02/01/2016
    Localisation : partout

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    500/500  (500/500)

    Re: Smilin' in the rain

    Message  Le Golem le Mar 15 Mar - 17:34

    Smilin’ in the rain





    (effectivement nous avons changé de scène et ton premier pouvoir n'est plus actif, et tu dois attendre la fin de cette scène pour le réactivé ou dépenser un point de karma pour pouvoir quand même le faire)

    Réussite !

    Tu te sens soudain beaucoup plus en phase avec les subtilités, l'art et tout te semble exacerbé. Le teint rosissant de la jeune femme, ta propre envie d'apprendre, de ressentir, de t'émouvoir. Tu te sens plus vivant que jamais, et en même temps en colère de n'avoir pas pu vivre toutes ces choses avant. Tu te rends compte, sous l'effet de ton pouvoir, à quel point ton "père" t'avais tenu à l’écart du monde. Tu aimerais penser que c'est pour te protéger, mais, maintenant que ta sensibilité exacerbée te bouleverses, tu comprends que c'était pour son propre profit, pour créer ce qu'il voulait à la base, et que ce n'est pas toi...

    Tu sais également que ce nouvel état ne durera pas, tu sens déjà, avec regret, tes émotions et ton corps revenir à un état plus neutre.

    Profitant de ce que tu es, pendant quelques instants, tu sens également que tu peux, quelque part, infléchir le destin. Cette prise de conscience soudaine est presque vertigineuse, et tu te sens vraiment à part, mais dans le sens positif du terme.

    Laissant tes yeux courir sur les titres, feuilletant rapidement les éléments, tu finis par tomber sur ce que tu cherchais !

    C'est sans doute un hasard heureux, mais tu es tombé sur un livre intéressant, parlant de musicologie, de musique classique essentiellement, et de leur intervention en tant qu'élément cognitif dans la cinématographie.
    Derrière ces termes pompeux, ton coeur fait un bond lorsque tu recolles les morceaux :

    La toccata et fugue en ré mineur, de Bach, a été utilisée dans un film "Dr Jeckyll et M. Hyde", réalisé par Rouben Mamoulian et ayant eut un grand succès. Il date de 1931 et a été exporté en france il y a peu.

    Sur la toccata elle même, peu de renseignement, mais en tout cas, c'est un début très prometteur.

    Tu te sens comme exalté par cette découverte, comme un enfant réalisant un exploit, ou tombant sur un trésor. Ce sentiment est nouveau, c'est un mélange de fierté, que tu connais, et d'envie...

    Mais, très vite, tu sens que ton pouvoir n'agit plus...






    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    avatar
    Antonin Hurpin

    Célébrité : : Derek Theler
    Masculin Messages : 134
    Points : 88
    Date d'inscription : 15/02/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    4/5  (4/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Re: Smilin' in the rain

    Message  Antonin Hurpin le Mer 30 Mar - 14:01

    Smilin' in the rain



    Ce maëlstrom d'émotions est à la fois grisant et effrayant. Je me perds quelques instants en moi. Surpris, hilare, satisfait, effrayé, contrarié, ému, impressionné… Je ne sais plus vraiment donner mon sentiment. Puis je me focalise sur ce que je dois faire. Perdre pied est intense, mais il y avait une finalité à tout ça. Les tranches de livre glissent sous mes doigts et je m'arrête seul sur celui qui attire mon attention. Bingo !

    Donc, il y a un lien direct entre Toccata et Jekyll. Maintenant deux choses : soit trouver un extrait de cette musique, soit voir le film.

    —Vous saviez que du Bach était utilisé pour le film Dr jekyll et Mr Hyde ? Vous savez où on pourrait voir ce film ?

    Je me tourne vers mon interlocutrice, et j'élargis mon sourire.

    —Et vous auriez envie de m'y accompagner ?

    Je tente donc de lui proposer un rendez-vous au cinéma, histoire d'allier l'utile à l'agréable. Et surtout, ça sera moins louche, un couple qui va au cinéma plutôt qu'un homme seul, surtout que quelque chose me dit que mon père aura compris que je dispose de cette piste. (je continuerai ici, si c'est possible)

    >> La jeune femme semble ne pas du tout être insensible à ton charme, et il s'en faudrait de peu pour qu'elle minaude. Ceci dit, elle semble aussi être tout à fait capable dans son domaine. Fronçant un peu ses sourcils, charmants au demeurant, elle ne met pas longtemps avant de répondre.
    "et bien maintenant que vous me le dites, effectivement, il me semblait bien... ça doit être au générique, je suppose.... Nous recevons régulièrement les programmes des salles, vous pouvez venir avec moi pour vérifier..."
    Rougissant délicatement à ta dernière remarque, elle masque sa gêne dans un joli mouvement froufrouteux, se dirigeant vers l'accueil, afin de regarder les programmes. Sa voix est presque un murmure lorsqu'elle répond :
    "oh.. C'est... Charmant... Pourquoi pas, après tout ? Il n'y a rien d'inconvenant à ça, et puis c'est un film dont on m'a dit beaucoup de bien... Même si il est a priori effrayant... Excusez moi d'avance si mon cœur sensible me joue des tours lors de la projection... Vous saurez me rassurer si cela arrive, n'est-il pas ?"

    Parcourant des yeux le programme, qu'elle pose sur le comptoir afin que tu puisses le voir aussi, elle finit par pointer du doigt deux noms de salle.
    "ah.. La première, le regina royal film, vous pourriez le voir dans à peine une heure, mais sans moi, car je dois encore travailler deux heures et demi ici.. La deuxième, ici". Elle pointe de son doigt manucuré un deuxième nom, "le palatio" "pourrait convenir également, elle est à environ vingt minutes de marche à partir d'ici et la séance est à trois quart d'heure de la fin de mon service..."

    Visiblement suffisamment bien élevée pour te laisser le choix sans te faire passer pour un grossier personnage, elle se donne une contenance en classant les divers imprimés sur le comptoir.






    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    L'enfer, c'est l'autre.
    Jean-Paul Sartre
    L'autre, elle t'emmerde !
    Simone de Beauvoir
    avatar
    Antonin Hurpin

    Célébrité : : Derek Theler
    Masculin Messages : 134
    Points : 88
    Date d'inscription : 15/02/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    4/5  (4/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Re: Smilin' in the rain

    Message  Antonin Hurpin le Sam 21 Mai - 12:20

    Smilin' in the rain



    Je l'aime bien cette jeune fille. Elle est polie, cultivée, et a cette petite timidité qui rajoute un peu de charme à l'ensemble.

    —Je m'en voudrais de vous abandonner maintenant alors que nous avons commencé cette recherche ensemble. Je propose de venir vous récupérer à la fin de votre journée, nous marcherons ensemble jusqu'au cinéma, ça nous laissera un peu de temps de discuter avant de voir le film. Celà vous convient-il ?

    Même si mon sourire reste entier, au fond de moi résonnent d'autres questions. Pour voir le film, il me faudra de l'argent, et pour l'instant, je n'en dispose pas. J'ai donc deux heures et demi devant moi pour d'une part trouver de quoi payer ma séance de cinéma, et deux places pour le coup, et d'autre part, répondre à une question assez fondamentale, bien que troublante : qu'est-ce que je cherche exactement en allant voir ce film ?

    Il me reste aussi la clé de la consigne sur laquelle je dois trouver des indices, car pour l'instant, elle est aussi utile qu'un clou. Je salue la bibliothécaire avant de sortir du bâtiment, et je regarde le ciel, pour estimer la distance à laquelle je vais pouvoir marcher avant d'être totalement trempé. Avec un peu de chance, la pluie aura cessé. Je répère aussi le nom de la rue, afin de pouvoir revenir ici sans encombre.

    Je ne sais pas vraiment dans quelle direction aller. Et si je laissais le hasard faire les choses. Il y a peut-être des brasseries qui ont besoin de main d'oeuvre, ou une tâche plus simple à effectuer. Et cette substance ? A quoi correspond-elle ?

    S'il ne pleut pas trop, je déambule dans les rues jusqu'à ce que je trouve un endroit susceptible de proposer un emploi. Je pense aux commerces, mais ça pourrait aussi être du bâtiment, de la manutention, ou même descendre un chat d'un arbre, tant que je peux y gagner au moins le prix de deux places de cinéma.


    POOL KARMA :
    4/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    L'enfer, c'est l'autre.
    Jean-Paul Sartre
    L'autre, elle t'emmerde !
    Simone de Beauvoir
    avatar
    Le Golem
    Admin

    Célébrité : : Le Golem
    Masculin Messages : 206
    Points : 274
    Date d'inscription : 02/01/2016
    Localisation : partout

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    500/500  (500/500)

    Re: Smilin' in the rain

    Message  Le Golem le Dim 29 Mai - 10:00

    Smilin’ in the rain




    La jeune femme sourit lorsque tu lui parles, visiblement ravie.
    —Je m'en voudrais de vous abandonner maintenant alors que nous avons commencé cette recherche ensemble. Je propose de venir vous récupérer à la fin de votre journée, nous marcherons ensemble jusqu'au cinéma, ça nous laissera un peu de temps de discuter avant de voir le film. Celà vous convient-il ?

    Elle n’est pas vraiment du genre à minauder, mais ses joues qui rosissent soudainement et de façon spontanée lui donne un air plutôt charmant. Tu découvres enfin un vrai sourire et les fossettes qui vont avec.

    « Je m’appelle Marie, au fait, monsieur. Et oui, j’accepte avec plaisir, cela fait bien longtemps que je n’ai pas eu la perspective d’une soirée charmante…».

    De retour dehors, ton cerveau est en ébullition, de même que tout ton corps. Tu te sens vivant comme jamais tu ne l’a été jusqu’ici. Tu as donc une clef pour une consigne. Tu as aussi des renseignements sur un film et une musique particulière qui va avec. Et enfin, un rendez-vous charmant avec une certaine Marie, non moins charmante. Tellement plus intéressant que d’écouter pérorer ton créateur sur ses ratés et sa prochaine création.
    Guidé par le hasard, terme que tu préfères au destin, tu te laisse porter par le vent de la chance.

    Il semble souffler dans la bonne direction, car au moment ou tu arrives dans une rue peu agitée, une exclamation te fait soudain tourner la tête en direction de deux hommes plutôt costauds, en train de porter une lourde armoire pour le compte d’une dame avec un parapluie. L’un des deux hommes vient de se blesser avec l’armoire et l’autre a l’air bien embêté. Il ne te faut pas longtemps pour venir proposer ton aide, et, bien que tu n’aies rien demandé, la dame, avec un hochement de tête te donne rapidement des pièces et des remerciements.
    Tu penses avoir suffisamment pour des places de cinéma, de quoi acheter quelques repas également. Plutôt généreuse, cette brave dame.

    Te voilà donc « riche » , surtout d’envies d’ailleurs… Il y a une certaine Marie qui pourra finalement avoir son chevalier pour la soirée. Tu es fasciné par cette capacité qu'a Marie, et peut être les femmes en général, à paraitre ainsi toujours fraiche et joliment vêtue. Pourtant rien dans sa tenue n'a réellement changé, mais elle s'est recoiffé, elle porte des gants et une écharpe qui lui vont bien. Elle n'est pas habillée richement comme la dame au parapluie, mais elle compense par une grâce naturelle.

    (tu peux, comme d’habitude, décrire ce que tu fais, et je viendrai « interrompre » ton rp par mes réponses pour que tu puisses poursuivre ton post sans qu’il ne soit trop court)








    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes




    avatar
    Antonin Hurpin

    Célébrité : : Derek Theler
    Masculin Messages : 134
    Points : 88
    Date d'inscription : 15/02/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    4/5  (4/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Re: Smilin' in the rain

    Message  Antonin Hurpin le Dim 5 Juin - 20:32

    Smilin' in the rain



    L'aubaine ! Quelle était la chance que j'avais de trouver quelqu'un qui aurait besoin de mon aide ? Je vais finir par croire que mon intuition et le hasard se sont joints en étroite collaboration pour me tracer une voie royale vers mon objectif. Je m'en réjouis et cette positivité est d'autant plus motrice pour la tâche que je dois accomplir. Avec un coup de pouce et mes capacités spéciales, je peux effectuer ce travail en un rien de temps, avec le sourire, et un profond sentiment de reconnaissance quand mon employeur inattendue me remet ma récompense. Je la remercie d'un signe de la tête, je salue d'une poignée de main mes collègues, et je me dirige tout léger, et pourtant alourdi de quelque richesse vers mon point de rendez-vous.

    Dès que mon regard porte sur elle, j'esquisse un sourire à ma compagne du soir, et d'ailleurs, en l'occurrence, la seule compagne qu'il m'ait été donné de voir dans ma vie. Non par joie d'en avoir une, ni parce qu'elle serait belle au point de m'émouvoir, mais parce que les efforts qu'elle a faits me flattent et me montrent qu'elle considère notre soirée comme une chose particulière dans sa vie, et, finalement, probablement plus importante que son travail quotidien.

    Elle me semble loin l'époque où je devais me cloîtrer chez mon "père", à me contenter de livre, d'écouter ses éternelles plaintes sur ses échecs, moi inclus, et de déambuler désoeuvré dans son manoir. Cette liberté est enivrante et chaque saveur est exacerbée par ce petit goût de nouveauté, comme une épice subtile et pourtant totalement primordiale.

    Je sors de ma pensée alors que mon sourire est resté affiché, espérant que Marie ne prendra pas cette expression pour quelque dérangement. Nerveusement, je me gratte l'arrière du crane. Admettons-le, je ne sais pas quoi faire. C'est la première fois que je passe du temps avec quelqu'un que je ne connais pas, et même devrais-je dire, qui ne soit pas mon "père", et je ne sais ce qui doit être fait et ce qui ne doit pas l'être.

    —Je... Nous pouvons nous mettre en chemin, si vous êtes prête. Nous pourrons discuter tranquillement en marchant.

    Je lui montre la route en enroulant mon bras vers l'intérieur afin de me retrouver côte à côte avec elle. Pendant la marche, je tiens à discuter un peu, plusieurs sujets me viennent à l'esprit, et ma curiosité naturelle s'emballe. Mais pas de précipitation, la frontière entre l'échange amical et l'interrogatoire oppressant est parfois très ténue.

    —Vous devez avoir une culture impressionnante avec tous les livres que vous êtes amenée à manipuler dans votre travail. Quel type vous parle le plus ?

    Je la laisse répondre, bien sûr, puis j'enchaîne avec d'autres questions, afin d'occuper notre trajet.

    —Et pour ce qui est du cinéma ? Avez-vous souvent l'occasion d'y aller ? Jespère sincèrement que le film vous plaira, je ne le connais et je reconnais que je n'ai aucune idée de ce qu'il peut en ressortir. Peut-être en avez-vous eu des échos ? Outre le fait qu'il est effrayant, bien sûr.

    Hé bien oui, elle m'avait déjà précisé ce détail, et je ne veux pas qu'elle pense que je n'écoute pas ce qu'elle dit.



    POOL KARMA :
    4/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    L'enfer, c'est l'autre.
    Jean-Paul Sartre
    L'autre, elle t'emmerde !
    Simone de Beauvoir
    avatar
    Le Golem
    Admin

    Célébrité : : Le Golem
    Masculin Messages : 206
    Points : 274
    Date d'inscription : 02/01/2016
    Localisation : partout

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    500/500  (500/500)

    Re: Smilin' in the rain

    Message  Le Golem le Sam 11 Juin - 16:41

    Smilin’ in the rain




    Sur le chemin du retour, tu observes sans vraiment chercher quelquechose en particulier, les gens. Au dela même de la façon dont tu es arrivé au monde, et du fait que tu as été créé, tu as l’impression d’être à part, et l’expérience avec le déménagement te l’a prouvé, tu peux semble-t-il influencer le destin. Jusqu’à quel point ?

    Mais ta compagne d’un soir est trop charmante pour s’en faire, aussi tu reportes cette question à plus tard. Le sourire que tu lui envoies est récompensé par un battement de cil qui parait sincère et, sans trop de minauderies, elle accepte ta compagnie avec une joie contenue comme il se doit et comme le réclament les mœurs de l’époque. Il fut un temps, tu le sais, ou les gens étaient bien plus débridés, c’était la belle époque, les années vingt. S’il y avait un moyen d’y vivre, tu penses que tu y aurais beaucoup de succès.

    Elle semble intriguée par ta personne, habituée, sans doute, à des gentlemen affrétés, ou peut-être même à une certaine posture de la part des hommes, censés être supérieurs aux femmes. Bien entendu, le radium et les femmes en ayant bénéficié d’une façon ou d’une autre, ainsi que l’apparition de femme scientifiques ou du monde, à bien changé la donne. A présent, même si c’est parfois à leur corps défendant, les femmes sont bien mieux considérées de la part des hommes.

    -Avec plaisir, monsieur. Oserai-je vous demander votre prénom ? J’espère ne pas être inconvenante, mais il me semble encore plus inconvenant de discuter avec vous sans savoir comment vous appeler.

    Effectivement tu te rappelles que tu connais son prénom, mais que tu ne lui as pas donné le tien.
    A tes remarques sur sa culture et les livres, elle répond, accompagnée d’un rire généreux et délicat.

    « il est facile de passer pour cultivé lorsque l’on s’ennuie et qu’il y a autant à lire à proximité. En vérité, mon ennui est l’aulne auquel se mesure ma culture. J’ai dû lire tout ce qui me passait sous la main pour que le temps passe plus vite. J’ai, d’après les scientifiques qui ont eu l’idée de m’observer, ce qu’on appelle une mémoire photographique. Je retiens les choses, tout simplement. Si j’ai lu quelque chose qui m’intéresse, je ne l’oublie pas. Le Club de L’Hypermonde m’a fait des propositions de travail, mais je me plais bien à la bibliothèque. L’on y rencontre parfois des gens charmants ». Le sourire un peu effronté qui t’es adressé est sans équivoque. Et pourtant, rien de vulgaire ou d’aguichant dans son attitude.

    -j’ai ouie dire que ce film est très inventif sur la façon de cadrer, de filmer, et son rythme. Il est effrayant, de ce qu’on m’a dit, mais fascinant aussi. J’imagine qu’il en est ainsi de chaque chose qui sort de l’ordinaire. Ma fameuse mémoire photographique en a effrayé plus d’un également. J’ose espérer que ce ne sera pas votre cas. Vous me semblez singulier. Et rafraichissant.

    Elle marque une pause, avant de poursuivre.

    « j’ai lu un article sur le film ». Elle semble se concentrer, et sa voix prend une sonorité étrange, alors qu’elle à l’air de redire, mot pour mot, ce qu’elle a lu.
    « Docteur Jekyll et M. Hyde est le troisième film du cinéaste Rouben Mamoulian, qui s'était tout d'abord fait connaître à Broadway comme metteur en scène de théâtre avant de s'établir à Hollywood où il s'affirme comme l'un des réalisateurs les plus novateurs de sa génération sur le plan de l'esthétique cinématographique : c'est ainsi qu'en 1929, contre la volonté des studios, il a imposé les mouvements de caméra dans son premier film, Applause
    Avec Docteur Jekyll et M. Hyde, Mamoulian poursuit ses expérimentations formelles, en inaugurant notamment le travelling subjectif. C'est ainsi que dans les premières minutes du film, la scène est vue à travers le regard du docteur Jekyll, dont on découvre le visage au moment où il passe devant un miroir (le spectateur découvrira Hyde de la même façon.) La métamorphose de Jekyll en Hyde est également pour Mamoulian l'occasion d'expérimenter des effets visuels et sonores inédits.

    Mamoulian considérait toutefois que, « au cinéma comme en peinture et en sculpture, l'art doit dépasser l'esthétique », estimant que « ce qui se passe à l'écran [...] doit être contrôlé par un point de vue dramatique plutôt que par l'esthétique pure »


    Elle a l’air partie pour en dire plus, mais se trouble soudain, rougissant.

    « oh, voila que je recommence. Veuillez m’excuser. Je ne le referais plus… » Son sourire est décidément ravissant.

    Vous arrivez tranquillement au cinéma, et il faut rapidement se rendre à l’évidence, vous n’allez sans doute pas être nombreux à la séance. En fait vous êtes trois.
    Vous décidez de vous isolez, façon de parler, et vous placez devant, laissant l’homme entre deux âges au fond de la salle. Dans une spontanéité surprenante de sa part, une fois plongée dans la semi obscurité, elle place sa main sur ton avant-bras, un peu stressé semble-t-il. Le contact est agréable.

    Tu as eu le temps de cogiter. Il y a surement quelque chose à tirer des informations. Tu as des noms, une musique, et une clef qui doit correspondre à une consigne. Aller aux consignes doit être simple, il faut juste trouver à quelle serrure correspond la clef. Peut-être ton père l’as –t-il pris en son nom ou avec un autre nom..


    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes




    avatar
    Antonin Hurpin

    Célébrité : : Derek Theler
    Masculin Messages : 134
    Points : 88
    Date d'inscription : 15/02/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    4/5  (4/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Re: Smilin' in the rain

    Message  Antonin Hurpin le Mer 15 Juin - 21:19

    Smilin' in the rain



    Je me sens un peu idiot de ne pas m'être spontanément présenté. C'est vrai que j'ai peu l'habitude de prononcer mon prénom, puisque je n'ai pour l'instant que peu rencontré d'inconnus, mais c'est quelque chose que je devrais penser à faire sans qu'on me le demande. J'en souris, un peu gêné et un peu amusé par la situation.

    —Excusez ma maladresse, je m'appelle Antonin. Antonin Hurpin.

    Je ne sais pas si toutes les personnes sont aussi étonnante que cette femme, mais je dois admettre que je suis bluffé. Elle est donc capable de retenir chaque ligne de chaque livre qu'elle a lu. Et elle me démontre qu'elle est capable de les réciter comme si le livre était encore sous ses yeux. Elle est touchante. Touchante par la simplicité avec laquelle elle parle d'elle-même alors qu'elle est capable de prouesses impressionnantes, mais aussi touchante par la délicatesse dont elle fait preuve pour me complimenter. Elle est à la fois subtile, discrète et pourtant claire. Je souris à nouveau, mais inconsciemment, cette fois, ce sourire n'est qu'un pâle reflet de la merveille que j'ai devant moi.

    —Je suis impressionné par vos facultés. Vous n'avez rien à envier aux grands de ce monde, et c'est triste que l'on vous ait enfermée dans cette bibliothèque quand on devrait plutôt vous permettre d'accomplir tout ce que vos facultés promettent. Vous avez certainement l'un des plus brillants cerveaux que l'on ait vu dans ce pays, vous ne devriez pas laisser l'ennui prendre des droits dans votre vie.

    Soyons honnête, je la jalouse un peu. Je ne suis capable d'avoir des moments de génie semblables que pour quelques instants au mieux. Elle, elle peut faire de même à longueur de temps. Elle a dû déjà faire le tour de toutes les connaissances modernes.

    —Et pourtant, je comprends que vous vous ennuyiez. Tout doit vous sembler simple et déjà connu. Il doit être difficile pour vous de trouver un défi à la mesure de vos capacités. M'est avis que vous devriez rejoindre Paris et vous lancer dans l'enseignement, dans la recherche, ou dans la politique. Il serait dommage que vous ne partagiez pas votre don avec le reste de l'humanité. A moins que ce soit un souhait personnel de rester dans l'ombre, peut-être pour se protéger de la jalousie ou de la peur des autres.

    Le théâtre apparaît au détour d'un bâtiment. C'est une aubaine, nous n'avons aucune attente. Je dépose la monnaie pour récupérer les places et tiens à payer celle de Marie. Une fois dans la salle, je cherche du regard des places bien situées, pour pouvoir capter chaque détail du film. C'est rassurant de savoir que sans le savoir, j'ai emporté avec moi ma propre caméra cinématographique. Si j'oublie un détail, je disposerai de quelqu'un capable de me rappeler qui était au générique, ou quelle scène était disposée de quelle façon. Nous sommes assis, et je sens, dans le noir, la main de Marie qui se pose sur mon avant-bras, légèrement trop tendue pour quelqu'un qui serait insensible à l'émotion que peut produire un film.

    Et dans mon esprit, les idées continuent de se recombiner à a recherche d'une conclusion satisfaisante à mon énigme. J'aurais pu penser que mon père aurait aimé l'histoire du Docteur Jekyll et de Mister Hyde, mais le fait qu'il ait indiqué le nom du morceau au générique est la preuve que ce qu'il a retenu est le film. Peut-être a-t-il pris la consigne au nom de Mamoulian, considérant que c'est lui qui est à l'origine de cette oeuvre. L'autre possibilité serait qu'il ait pris le nom d'un personnage, auquel cas, c'est en voyant le film que je le saurai.

    Je déclenche ma sublimation humaine de cognition et le proteus pour faire aussi monter ma sensibilité et ma tenacité (au cas où je pourrais perdre ma concentration à force de fatiguer à garder mon attention). Je surveille chaque détail du film pour trouver toutes les utilisations de la musique de Bach et bien retenir les personnages ou les mots qui apparaissent à l'écran.


    POOL KARMA :
    4/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    L'enfer, c'est l'autre.
    Jean-Paul Sartre
    L'autre, elle t'emmerde !
    Simone de Beauvoir

    Contenu sponsorisé

    Re: Smilin' in the rain

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû - 1:43