Méteo / FLux temporel et rumeurs


2016
Le flux mène au 16 février 2016.
En europe et en France en particulier, la météo est déréglée. Les températures sont au dessus des normes et on a plutôt l'impression d'être au printemps. Partout ailleurs dans le monde, la météo est conforme aux normes.

De nombreuses failles temporelles émergent, partout sur le globe, et d'anciennes figures qu'on croyait disparues refont surface. Les surhommes, désormais appelés "super héros", sont maintenant de notoriété publique et certains ont même des comics relatant leurs exploits.
Certains groupes datant de l'époque chimérique font à nouveau parler d'eux...

1934
Le flux mène au 02 janvier 1934.
A paris, le ciel est agréable et ensoleillé. A Londres, températures fraiches mais ciel dégagé. Aucune faille, jusqu'ici ne mène en dehors de ces villes. Les autres villes sont bien sur accessible, mais le flux temporel ne nous permet pas de connaitre l'état météorologique dans les autres villes.

Un meurtrier en série sévit en ce moment à Paris, découpant les mains de ses victimes.

Une enquête est menée sur les laboratoires privés Flamel et leur soit disant "produit miracle".

Le scientifique français Henri George Ben a disparu...< /div>

1921
Le flux mène au 21 février 1921
A paris, le temps est clément, mais il fait assez sombre.
A Londres, il pleut et la température est basse.
Aucune faille, jusqu'ici ne mène en dehors de ces villes. Les autres villes sont bien sur accessible, mais le flux temporel ne nous permet pas de connaitre l'état météorologique dans les autres villes.

Une folle rumeur court sur la résurgence d'une ethnie Fae et leur lien avec "la fée verte" reste à démontrer...

    Héritage familial

    Partagez
    avatar
    Josh R. de Roncevaux

    Messages : 47
    Points : 53
    Date d'inscription : 09/01/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Héritage familial

    Message  Josh R. de Roncevaux le Sam 6 Fév - 17:16

    Héritage familial



    L’affaire Stavisky secoue la politique française. Dans les cercles mondains où j’évolue, il n’est question que de cette affaire. Les avis sont mitigés, car beaucoup ne sont pas limpides dans leurs affaires. D’ailleurs, cela ne sied pas à mes propres affaires. Je dois redoubler de prudence, car bien qu’à mon sens je ne lèse personne, je suis un peu hors la loi sur certaines procédures. Et de là à me faire traiter d’escroc, il n’y a qu’un pas. J’ai pourtant la conscience tranquille. Ma fortune, je ne la vole pas, je la fais fructifier de manière intelligente et… illégale. Mais ce sont les lois qui sont mal faites !

    Cependant, l’agitation politique passe rapidement en second plan depuis cet incident au musée. L’épée qui était apparue dans ma main… L’épée qui me suis où que je sois… Ma lignée s’était rappelée à mon souvenir. Alors quand Durendal était apparue chez moi, j’avais fait face à l’impensable. Je suis l’héritier d’une quête et d’une tâche. Si  l’épée m’a montré des fragments de son histoire et de celle de ma famille, je complète mon savoir en me plongeant dans ma bibliothèque. Le salon est dans un beau désordre avec des livres ouverts de toutes parts. Pierre, mon majordome est obligé de slalomer pour venir m’apporter ma collation de l’après-midi. Il est difficile de séparer ce qui n’est que pure légende des faits réels. Finalement, l’histoire qui nous arrive maintenant est entachée du point de vue de ceux qui l’on transmise. Du temps de mon lointain ancêtre, c’était souvent les troubadours qui colportaient les faits d’armes et de guerres. Ils le faisaient en embellissant souvent la vérité pour la rendre agréable à entendre. Seuls les grands traités restent des bases fiables. Après le travail de l’historien moderne est de faire coïncider les belles légendes à la réalité. Un fait certain, mon aïeul Roland, chevalier franc, comte des Marches de Bretagne, était chargé de défendre la frontière du royaume des Francs contre les Bretons. Si je doute qu’il soit le neveu de Charlemagne, il était considéré par le roi comme un ami et un frère d’arme.

    ***

    J’ai les yeux qui piquent, il fait sombre. Absorbé dans ma lecture, je ne me suis pas aperçu que la nuit est tombée. J’allume la liseuse à côté de mon fauteuil, pose mon livre sur le guéridon et saisis Durendal. D’après ce que je viens de lire, l’épée contiendrait une relique et non des moindre. Car il s’agirait d’une dent de saint Pierre. Tire-t-elle ses capacités de là ? D’après un voyageur anglais du nom de R. Ford, l’épée aurait été vue à Madrid en 1845. En 1922 elle était dans un coffre scellé dans la roche et enchaîné, à Rocamadour. Nul doute que l’épée change de place. Je passe mes doigts sur sa lame. Je ne connais rien de l’escrime et pourtant… avec elle dans ma main, je me sens capable de redoutables exploits. Je repose doucement l’épée et reprends la lecture de mon livre. Sur la page suivante un blason d’héraldique me donne des armoires imaginaires, d’or au lion de gueules, à bordure engrêlées de sable…


    Le 15 aout 778 signe la fin de cet ancêtre. Il tenait l’arrière garde de l’armée de Charlemagne qui avait fait un voyage pour rien à Saragosse sur l’invitation de Sulayman ibn al-Arabi. Les voyages sont longs à cette époque et quand Charlemagne se présenta devant la ville, les portes restèrent closes, le calife ayant été destitué par un autre qui refusa la visite du roi des Francs. Vexé, celui-ci ordonna de raser les défenses de la ville navarraise de Pampelune, qui avait pourtant résisté à la pression musulmane. En représailles, les Vascons rattrapèrent et décimèrent l'arrière-garde de l'armée du roi Charlemagne , lourdement armée, alors qu'elle progressait dans une vallée encaissée depuis Roncevaux. Roland et quelques autres nobles y trouvèrent la mort.

    Je soupire. Finalement, la raison de la mort de Roland est bien futile et liées à des querelles entre roi et également à l’inertie de l’époque qui favorisait les mésententes. Ce que je retiens c’est que quelques soient les récits, Roland apparait comme quelqu’un d’honnête et de droit. Au-delà des règles établies et des lois, c’est surtout un état d’esprit : se battre pour une cause que l’on trouve juste.

    Noiraud, mon chat s’approprie mes genoux. Une longue torpeur me saisit, entre les ronronnements du chat, la lumière feutrée du salon et l’odeur de mon café qui refroidit dans sa tasse. Je ferme les yeux et me demande ce que je vais faire de cet héritage.


    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    avatar
    Le Golem
    Admin

    Célébrité : : Le Golem
    Masculin Messages : 206
    Points : 274
    Date d'inscription : 02/01/2016
    Localisation : partout

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    500/500  (500/500)

    Re: Héritage familial

    Message  Le Golem le Sam 6 Fév - 18:06

    Bonjour, je prends la main à partir de maintenant sur tous les Pnjs que tu as introduit dans ton rp, et ceux qui arriveront ensuite. (bien sûr, les animaux et Pnjs que tu as comme contact / alliés etc sont aussi sous ton contrôle, mais il faudra éditer une action pour eux si tu veux leur faire tenter quelque chose ou si tu veux qu’ils apportent une connaissance que tu estimes qu’ils ont).  Il en va de même pour les décors introduits et les situations. Tu auras bien sur suffisamment de marge de manœuvre, mais ne pourra pas contrôler (sauf pouvoir spécial) les réactions des autres personnages.
    C’est parti, et bon jeu !

    Héritage familial




    L’appartement cossu et confortable était un véritable havre de bienêtre. Pierre, le majordome, était un homme efficace et savait se faire discret. Il rangeait régulièrement ce que Josh dérangeait, mais ne se plaignait jamais. Son but était simple : que son jeune maître puisse se sentir bien et tout simplement puisse compter sur lui.

    Noiraud ronronnait tranquillement sur les genoux de Josh, plantant de temps en temps ses griffes, mais doucement, sur les cuisses athlétiques de son maître. Il était tout simplement aux anges, et songeait même sérieusement à apporter une vieille souris crevée aux pieds de son maître.

    Décidant qu’il était disposé à faire cet effort, il sauta souplement sur le tapis ouvragé du sol, pour aller dans son territoire de chasse favoris. Il adorait laisser aux souris l’illusion qu’elles pouvaient lui survivre.

    Il ne lui fallut que quelques minutes pour en trouver une bien dodue afin de l’offrir à son maître adoré. Il savait faire plein de choses, Noiraud. Y compris subtiliser de petits objets. Mais c’est son maître qui lui avait appris et donc il aimait lui faire des cadeaux de temps en temps.

    La souris fut donc lâchée, sanguinolente, sur les orteils nus de son maître, et Noiraud se mit sur son postérieur, guettant la réaction de Josh.

    « Meow ? »

    Mais, au moment ou se dernier se secouait de sa quasi-transe, appréciant au passage le cadeau bien gluant de son petit protégé, ce dernier se mit soudain à feuler, tous les poils hérissés.

    Une sorte de courant d’air glacial venait de passer dans la pièce…



    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes
    avatar
    Josh R. de Roncevaux

    Messages : 47
    Points : 53
    Date d'inscription : 09/01/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Re: Héritage familial

    Message  Josh R. de Roncevaux le Dim 7 Fév - 17:50

    Héritage familial



    Que dois-je faire ? Les Maures ont depuis longtemps quitté l’Espagne et la Navarre. Les Bretons ne menacent plus nos frontière, pire ils sont devenus nos alliers contre ceux de la Prusse.

    Je vie une époque un peu folles. Les années folles portent bien leur nom. Je pense que j’ai une grande chance de vivre à cette époque où la débauche est à la mode. Sous couvert de dandy un peu excentrique, je me plonge allégrement dans le pécher de luxure. Homme, femmes, les mœurs de la haute société sont libertines, du moment que l’on présente cela comme une recherche hédonique de plaisir. A l’ère de la superscience, dieu n’a plus ses lettres de noblesse et la morale clamée par le clergé tombe en désuétude.

    Avant de recevoir cet héritage familiale, dans la possession de l’épée Durendal, je me qualifiais de gentilhomme cambrioleur comme le grand Arsène Lupin. A la différence, que je ne signe pas mes forfaits, préférant garder le confort de l’anonymat. Jusque-là, j’ai rarement usé de violence et tout fait pour l’éviter. Cependant, cette épée semble me crier quelque chose. Que je dois honorer mes ancêtres et m’impliquer dans les affaires qui sont survenues après la grande guerre. Les gaz spéciaux, les gens transformés… J’ai même ouïr dire dans un milieu un peu underground qu’il y aurait des failles temporelles.

    Tout a commencé par cette annonce que j’avais lue, cette exposition où Durendal était exposée.

    - Meow ?

    - Hum…

    Noiraud me massacre le service trois pièces, totalement impatient. Je sais ce que signifie son attitude. Je soupire et me demande où il a pu lâcher son « cadeau ». Je m’étire pour me sortir de ma torpeur et sens quelque chose de mou, visqueux et tiède sur mes orteils.

    - Noiraud… Je sais me nourrir ! Enfin Pierre le sait pour moi.

    Je caresse tout de même mon chat sachant que par son attitude, il me montre son dévouement. Mais il se met subitement à feuler, ses poils se hérissent. Je sens un courant d’air glacial chatouiller mes chevilles nues. Doucement je pose le chat sur le tapi et me lève. Je suppose que cela vient du couloir. Je m’approche doucement, mes pieds nus ne faisant aucun bruit. Puis je me ravise, je retourne sur mes pas et empoigne Durendal. C’est une épée qui se manie à deux mains. Pour l’instant, je la tiens pointée vers le sol, il y a bien trop de bibelots fragiles dans le salon. Le couloir est dans la pénombre quand j’arrive dans l’encadrement de la porte.

    - Pierre ? Vous êtes là ?

    Pas de réponse, je m’avance donc dans le couloir et manœuvre un interrupteur pour éclairer le lieu.
    >> A la grande surprise de Josh, l'interrupteur semble ne pas fonctionner. Soit la lampe est grillée, soit le fusible à été délibérément enlevé... Un bruit derrière Josh le fait se retourner précipitamment, faisant tomber un vase au passage... Rien. Pas même une ombre. Et pourtant, une sensation de présence indicible..

    Je resserre ma prise sur Durendal, attentif au moindre signe de présence.

    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    avatar
    Le Golem
    Admin

    Célébrité : : Le Golem
    Masculin Messages : 206
    Points : 274
    Date d'inscription : 02/01/2016
    Localisation : partout

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    500/500  (500/500)

    Re: Héritage familial

    Message  Le Golem le Lun 8 Fév - 19:26

    Héritage familial




    (ce n’est pas le cas ici, mais parfois je pourrais demander un jet de dé (pas le dé chimérique) pour voir si tu réussis une action avec « attribut » + « profil ». Lorsque ce sera le cas, je le préciserai. (lorsqu’une difficulté particulière existe ou que tu tentes d’utiliser une compétence que tu n’as pas)

    Josh resserre sa prise sur Durendal, et, immédiatement, il sent cette connexion, cette sorte de confiance instantanée et, avec cette confiance vient la maitrise. Dans tous les fibres de son être il pouvait à présent se rendre compte qu’il était un bien plus fin bretteur que d’ordinaire. Mais, plus important, cette confiance dans ses capacités suffisait, en tout cas pour le moment, à ne pas céder à la panique, malgré la situation. Un noir presque total, si ce n’est la lumière filtrant du salon, et une présence qui n’a, a priori, pas de réelle condition physique.

    Noiraud n’était pas loin, mais s’était planqué sous le canapé, toujours en feulant… Il poussait également de petits gémissements craintifs, désireux apparemment d’être près de son maître adoré, mais n’arrivant pas à s’extraire de sa cachette.

    De pierre, aucune nouvelle. Pourtant, le bruit de vase sur le sol aurait du l’attirer. En fait, en étant autant attentif, Josh ressent une drôle d’impression. Comme si les sons avaient maintenant une portée assez réduite. En gros, du canapé ou se terre Noiraud, jusqu’au bout du couloir, à vu de nez, ou plutôt à portée d’oreille, devrait-on dire…

    Cette sorte de cocon, isolant les bruits de la rue, et des autres pièces, permet cependant à Josh de prêter un peu plus attention à une voix, très faible.

    « …pas..a..ici… Arrive… Dois..concentrer…être…ici.. Aide moi… »

    Étrangement, sans savoir vraiment pourquoi, Josh a l’impression que cette voix est liée d’une certaine façon à son épée. Il se souvient d’avoir lu quelque chose au sujet de voix dans une histoire, même si parfois l’on parle plutôt d’oliphant… Peut être les livres de sa bibliothèque lui en apprendrait un peu plus ?

    Soudain, un frisson glacial parcoure l'échine de Josh. Quelque chose est passé à travers lui, et, étrangement, la lumière semble grésiller. Est-ce une idée ? Josh pense avoir aperçu une silhouette féminine l'espace de quelques instants, uniquement auréolée de contours semblant fait d'électricité. Mais sitôt la vision éprouvée, sitôt la vision envolée.


    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes

    avatar
    Josh R. de Roncevaux

    Messages : 47
    Points : 53
    Date d'inscription : 09/01/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Re: Héritage familial

    Message  Josh R. de Roncevaux le Mar 9 Fév - 18:17

    Héritage familial



    Mon instinct de voleur professionnel est en alerte. Je n’ai pas de don particulier sur ce point comme peuvent en avoir les gens qui ont été exposés aux gaz expérimentaux, mais j’ai une grande expérience de la furtivité, et là je ne me sens pas seul. Pierre ne répond pas, ce qui est anormal. Je n’ai jamais eu à lui reprocher quoi que ce soit. C’est un employé dévoué et en cela je le respecte énormément. J’ai toujours pensé que le respect de l’autre se mérite en commençant par lui accorder le sien.

    Noiraud feule depuis le salon. Mon chat est un peu spécial, car il se fait parfois compagnon de route comme le serait un humain. Son comportement montre que lui aussi a perçu quelque chose. Je resserre mon emprise sur Durendal. Et comme à chaque fois, je sens une maitrise de l’art de la manier m’envahir. Je suis allé une fois à un cours d’escrime quelque temps après que l’épée m’est échue de manière si étrange. En un seul cours, j’avais réussi à défaire le maître des lieux alors que c’était la toute première fois que je tenais une épée. Je n’y étais pas retourné. Il faut dire que l’homme avait été particulièrement vexé, refusant de croire à ma qualité de débutant. J’avais paré ses attaques avec des bottes que seul un maître d’arme est capable d’effectuer.

    J’ai confiance en mon épée et aussi sur ma capacité à la manier au mieux. Alors que le couloir semble s’enfoncer dans une obscurité presque palpable, je ne me sens pas en danger, ou du moins pas démuni face à ce danger potentiel. Mes oreilles me jouent des tours car je n’entends plus la rumeur de la ville et de la rue, mais simplement Noiraud qui s’agite sous le canapé.

    - Du calme mon beau, dis-je doucement.

    Je bouge d’un pas, la peau nue de mes pieds touche un des tessons du vase brisé. Je suis à mon désavantage ainsi pieds nus dans cette obscurité, et se vase de porcelaine éparpillé au sol. Je décide de ne pas bouger et m’ancre fermement au sol dans l’attente de contrer je ne sais qui… ou quoi…

    « …pas..a..ici… Arrive… Dois..concentrer…être…ici.. Aide moi… »

    Ce n’est qu’un murmure, à peine une plainte chuchotée ou soufflé par un instrument de musique. Je baisse les yeux sur Durendal faiblement éclairée par la lumière qui vient du salon. J’ai un sentiment de déjà vu, ou de déjà lu, mais n’arrive pas à me souvenir ce que cela me rappelle. Je pense à ma bibliothèque, mais j’ai tant d’ouvrages et encore plus depuis que je suis en possession de cette épée.

    Brusquement, un frisson glacé me parcourt le dos, remontant ma colonne vertébrale jusqu’à la nuque. Je frissonne de malaise quand je me sens traversé par quelque chose. C’est rapide, mais très déplaisant. Comme si un spectre venait de pénétrer mon corps pour en ressortir immédiatement. J’ai la vision fugace d’une silhouette de femme, plus un contour immatériel qu’une réelle présence. L’instant est éphémère et la lumière du salon semble faiblir le temps de ce moment.

    Est-ce une dame blanche ? Ma vision n’en avait pas vraiment la couleur. Et qui me demande de l’aide ? Qui arrive ? Je suis perdu dans des conjonctures incertaines. Je me déplace prudemment en espérant ne pas me couper pour rejoindre le salon.
    >> Josh connait très bien les lieux et arrive sans problème à ne pas se couper. Sa progression prudente se fait dans un silence qui semble normal. Les sons portent de nouveau.

    Il y a quelque chose de familier, ou de déjà-vu dans cette scène. J’ai l’impression de pouvoir comprendre sans pour autant arriver à éclaircir ma mémoire et mes pensées. Mais où chercher dans ma bibliothèque ? J’appelle Pierre de nouveau et écoute.
    >> Le golem va tester ta (sensibilité ). Ton score nous indiquera la suite. La difficulté est fixée à 10

    Le membre 'Josh R. de Roncevaux' a effectué l'action suivante : Lancer de dé

    'Dé de compétence' :

    Résultat : 1, 5, 3

    Réussite ! (9+2(sensibilité))

    Josh , concentré a l'extrême, appelle Pierre. Il l'entend répondre, au loin, et sans doute approcher. Mais, plus important, il lui semble percevoir beaucoup plus nettement la "chose" qui semble être ici. Se concentrant sur cette présence, il arrive à la percevoir beaucoup plus nettement... Une femme se dessine à présent, transparente, devant lui. La sensibilité de Josh, à ce moment exacerbée, lui a permis de percevoir cette présence


    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    avatar
    Le Golem
    Admin

    Célébrité : : Le Golem
    Masculin Messages : 206
    Points : 274
    Date d'inscription : 02/01/2016
    Localisation : partout

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    500/500  (500/500)

    Re: Héritage familial

    Message  Le Golem le Mer 10 Fév - 22:46

    Héritage familial





    La femme a l’air tout droit sortis d’un ancien tableau. Ces habits sont d’époque… Tes compétences en histoire te font clairement dater ses habits au 8ème siècle. Noiraud semble rassuré par ta présence. Sans trop savoir pourquoi, tu doutes que ce qui te fait fasse soit véritablement un « fantôme ». Mais alors quoi ?

    « tout est brisé » dit-elle. « et avec le fracas, vient le temps de l’errance »… Maintenant que tu la vois de façon plus net, elle te semble magnifique, et surtout, des larmes d’électricité semblent rouler sur ses joues. Un fait te frappe soudain alors que tu tentes de lui parler… Elle semble répéter les mêmes gestes, et surtout les mêmes paroles… Comme.. un enregistrement audio avec un de ces étranges appareils que tu as déjà vu.

    « Je n’arrive pas à rester ici. Je dois me concentrer. Je ne dois pas être ici. Aide-moi… Je peux les apaiser avant qu’il ne soit trop tard »…
    « Tout est brisé. Et avec le fracas, vient le temps de l’errance… »

    Étrangement, sa présence te semble extrêmement apaisante… Mais elle semble avoir du mal à rester sur place. Comme si cet enregistrement était.. rayé.. D’ailleurs, dans sa semi matérialisation, tu vois effectivement comme des « trous », des fêlures… Comme si il lui manquait des pièces…

    Sur ces entrefaites, Pierre arrive, affolé et visiblement fatigué. Bien qu’il ait les yeux agrandit de stupeur, tu le reconnais bien là, stoïque quand nul autre que lui aurait cédé à la panique. Noiraud vient se frotter gentiment à lui, visiblement apaisé lui aussi.
    Comme à son habitude, il semble te guider pour que tu formules tes hypothèses et cheminements de pensée. (tu peux jouer Pierre et ses réponses, et il peut t’aider à chercher parmi tes livres).

    Si tu t’adresses à la dame d’électricité, tu peux arrêter ton post à ce moment-là, pour que je précise sa réponse.


    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes

    avatar
    Josh R. de Roncevaux

    Messages : 47
    Points : 53
    Date d'inscription : 09/01/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Re: Héritage familial

    Message  Josh R. de Roncevaux le Ven 12 Fév - 15:44

    Héritage familial



    Pierre finit par me répondre. Je suis rassuré d’entendre le son de sa voix. Ce souci en moins, je me concentre de nouveau sur mes sensations et la présence que j’ai perçue un peu plus tôt est toujours là. L’ectoplasme de tout à l’heure devient plus net et c’est bien une femme qui est là. Ses habits sont très anciens. Maintenant, je suis suffisamment familiarisé avec l’époque de mon lointain ancêtre pour reconnaître et situer l’époque d’où provient cette femme. Je sais que cela date du VIIIème siècle.

    Qui est-elle ? Je n’en ai pour l’instant aucune idée. Et surtout qu’est-elle exactement ? Un fantôme ? C’est peu vraisemblable. Une messagère ?

    - Tout est brisé,  dit-elle et avec le fracas, vient le temps de l’errance.
    - Qu’est-ce qui est brisé ?

    Elle ne me répond pas. Ses yeux semblent pleurer des étincelles électriques. Sa gestuelle m’interpelle. Elle répète les mêmes gestes. Est-ce un hologramme ? Une fois dans un cercle d’érudits, j’avais assisté à une démonstration assez époustouflante de projection d’image en trois dimensions. Mais dans mon couloir, il n’y a pas la place pour une telle machinerie.

    - Je n’arrive pas à rester ici. Je dois me concentrer. Je ne dois pas être ici. Aide-moi… Je peux les apaiser avant qu’il ne soit trop tard… Tout est brisé. Et avec le fracas, vient le temps de l’errance…

    Pierre arrive sur ces entrefaites. A sa mine ébahie, je comprends qu’il voit aussi l’apparition. Ce n’est donc pas mon imagination qui me joue des tours. Noiraud se frotte à ses jambes, confiant, signe qu’il ne ressent plus de danger immédiat. Je me fie à son instinct animal et me dégage calmement du sol jonché de débris pour faire face à l’apparition. Si l’image est nette, elle est tronquée ou endommagée par endroit.

    - Je veux bien t’aider. Mais que dois-je chercher et où ?

    Je pense à ma bibliothèque, mais elle est si vaste que sans indice un peu plus précis, je pourrais y passer des siècles.

    J’écoute la réponse de la femme fantomatique.

    >> La femme semble être suffisamment consciente pour te voir et t'entendre, mais elle a l'air de devoir faire de gros efforts pour dire autre chose que les phrases que tu as déjà entendu. Avec de nombreux efforts, elle finit par prononcer le mot "Oliphant".
    Elle semble te regarder, et surtout quelque chose dans son attitude te sers le cœur. Comme si te voir lui rappelait quelqu'un, qu'elle aurait aimé il y a longtemps.



    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    avatar
    Josh R. de Roncevaux

    Messages : 47
    Points : 53
    Date d'inscription : 09/01/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Re: Héritage familial

    Message  Josh R. de Roncevaux le Mer 17 Fév - 11:29

    Héritage familial




    - Oliphant, murmurai-je.

    C'est un mot que je connais. Faisant marcher ma mémoire, je me souviens qu'il s'agit un instrument de musique, un cor précisément. En quoi cet objet est-il un indice précieux ? Car visiblement, l'apparition lutte pour me répondre. Comme à chaque fois que j'ai besoin de me concentrer, je marche et fais des allers retours dans le salon sous le regard éberlué de mon majordome et de noiraud.

    - Un cor... qui me concerne...

    Je tiens toujours Durendal à la main. J'aime sentir son poids et le contact de son métal maintenant réchauffé par ma propre chaleur. Les pensées vagabondent. Des images se forment, illustrant ce que j'ai pu lire. Roland qui se bat avec elle contre l'armée Vasconne, Roland qui tombe, mortellement blessé. Il ne voulait pas que Durendal tombe aux mains de l'ennemi, mais l'épée ne peut être brisée. Alors il annonce la triste défaite au reste de l'armée en soufflant dans son cor auquel il tenait autant que son épée, puis le brise avant de succomber.

    - L'olifant annonce un danger. Quel danger ? Qui est l'ennemi ? D'où va-t-il venir ?

    Je regarde la femme intangible. Je tends mon épée devant moi.

    - Que dois-je protéger ?

    Le temps est peut-être venu de faire honneur à cet héritage. Quoi qu'il se passe, je ne me défilerai pas. J'assume le sang qui coule dans mes veines.



    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    avatar
    Le Golem
    Admin

    Célébrité : : Le Golem
    Masculin Messages : 206
    Points : 274
    Date d'inscription : 02/01/2016
    Localisation : partout

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    500/500  (500/500)

    Re: Héritage familial

    Message  Le Golem le Ven 19 Fév - 16:07

    Héritage familial




    La femme ne semble pas consciente de la présence de pierre. Elle semble cependant très sensible à celle de Noiraud, car son regard se porte régulièrement sur lui. Cependant, elle semble surtout te regarder toi, et même si c’est difficile de supposer une quelconque émotion sur ce visage surréaliste, tu penses y discerner regrets, et amour…

    Elle relève vivement la tête lorsque tu murmures le mot « Olifant », comme si le simple fait que quelqu’un s’intéresse à ça lui redonnait de l’espoir. D’ailleurs, est-ce le fruit de ton imagination ? Elle semble effectivement prendre un peu plus de consistance. Le tapis au sol réagit même à sa présence, les poils se dressant à l’endroit où elle est posée.
    Lorsque tu tends ton épée vers elle, elle semble hésiter, puis te regarde gravement, gonflée d’espoir.

    Avant même que tu puisses réagir, elle se précipite sur l’épée, se fondant dans la lame. Elle grésille alors, formant des myriades d’étincelles électriques, mais, curieusement, tu ne te sens pas en danger… Accordé comme tu l’es à l’épée, tu sens confusément que deux choix te sont offerts :

    - Te laisser guider par l’épée (tu dois alors jeter un dé chimérique, juste à la suite de ce post)
    - Prendre le contrôle de cette nouvelle force (tu devras alors jetter 3 dés de compétences + sensibilité contre un jet de la créature). Là encore, tu peux utiliser les dés en bas de post.
    C’est à toi de jouer !


    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    avatar
    Josh R. de Roncevaux

    Messages : 47
    Points : 53
    Date d'inscription : 09/01/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Re: Héritage familial

    Message  Josh R. de Roncevaux le Sam 20 Fév - 14:10

    Héritage familial



    La tentation d’acquérir une nouvelle force est tentante. Cependant Josh a besoin d'un but noble. Il veut suivre la destinée de sa lignée et fait donc confiance à son épée. Savoir contre pouvoir... La sommes finale sera peut être plus inintéressante.

    Je choisis donc le dé Chimérique.

    - Guide moi Durendal...


    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    avatar
    Miss Karma
    Maitresse du Karma
    Maitresse du Karma

    Célébrité : : Karma is Karma
    Féminin Messages : 12
    Points : 12
    Date d'inscription : 05/02/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    100/100  (100/100)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    500/500  (500/500)

    Re: Héritage familial

    Message  Miss Karma le Sam 20 Fév - 14:10

    Le membre 'Josh R. de Roncevaux' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

    'Dé Chimérique' :

    Résultat :
    avatar
    Le Golem
    Admin

    Célébrité : : Le Golem
    Masculin Messages : 206
    Points : 274
    Date d'inscription : 02/01/2016
    Localisation : partout

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    500/500  (500/500)

    Re: Héritage familial

    Message  Le Golem le Sam 20 Fév - 15:29

    Héritage familial




    L’épée tremble dans tes mains. A proprement parler, elle ne te parle pas, mais tu sens cette connection que tu sais à présent reconnaitre. Sous les yeux ébahis de Pierre, et Noiraud, l’épée émets des myriades d’étincelles qui pourtant passent sur toi sans rien te faire.
    Au bout d’un moment, Noiraud, joueur, tente de donner des petits coups de pattes aux étincelles, mais recule soudain alors qu’elles semblent prendre de l’ampleur… Tous les poils de tes avants bras se hérissent, et tes cheveux semblent comme électrifiés par l’électricité statique. Sentant que c’est le bon moment, tu plantes Durendal au milieu du tapis, priant pour que ce que tu penses n’arrives pas…

    Helas, c’est bien ce qui arrive.

    De Durendal, les étincelles fusent de tous côtés, et semblent se concentrer sur le tapis dans lequel tu as planté l’épée.

    Il est brûlé, à différents degrés, ce qui finit par former un dessin très détaillé, avec des dégradés de « brûlures » … Ton tapis est méconnaissable, mais pas forcément moins beau.



    Au-dessus du tapis, l’étrange femme est maintenant bien visible, et colorée. Sans nul doute, tu supposes que c’est Aude, la veuve éplorée de Roland.

    La tapisserie est assez représentative. Tu sais immédiatement qu’elle représente la bataille de Roland, lorsqu’il voulut briser l’olifant pour que personne ne le récupère.

    « il faut le réparer.. le vrai est toujours la bas… C’est la seule chose qui puisse les arrêter, le Tribun et la mégère apprivoisée… Le faux était chez Alexandre. Pas le grand. Celui retrouvé mort dans son chalet. La mégère l’a pris. Mais le faux n’engendre que discorde et fureur. Seul le vrai olifant pourra contrebalancer ce pouvoir… »

    Elle est très dure à comprendre. Mais quelque chose te fais « tilt ». Alexandre, chalet, tout le monde en parles depuis quelques semaines… Elle doit sans doute faire référence à Alexandre Stavisky, mort à chamonix… Le reste est très obscur…Elle semble, ceci dit, être plus présente que tout a l'heure. Tu soupçonnes que Durendal n'y est pas étrangère.


    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    avatar
    Josh R. de Roncevaux

    Messages : 47
    Points : 53
    Date d'inscription : 09/01/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Re: Héritage familial

    Message  Josh R. de Roncevaux le Mar 23 Fév - 14:10

    Héritage familial



    Je sens une vibration dans mes mains qui sont jointes sur la garde de Durendal. L’épée vibre et commence à émettre des étincelles. Le phénomène est étrange car celles-ci ne me brulent pas. Je sens mes cheveux se dresser sur mon crane, et les poils de mes bras se hérissent sous l’action de l’électricité statique. Je reste pourtant calme et serein. Je n’ai aucune crainte dans mon cœur et mon esprit. L’évidence se fait et j’empoigne fermement Durendal. Ce que je vais faire me navre pour le tapis coûteux et le parquet qui est dessous, mais je n’ai pas le choix, ni le temps de différer l’action. D’un geste fort, je plante Durendal en plein milieu du tapis. Les étincelles se propagent à la laine colorées et roussissent les fils.

    - Monsieur ! S'exclame Pierre.

    Toutefois, je ne regrette pas trop longtemps mon couvre sol. Mon tapis se retrouve brûlé de manière différencié. Et quand je me relève, je peux admirer le dessin ainsi obtenu. Je reconnais la tapisserie et comprends qui est la femme qui me parle. Elle est forcément mon aïeule, Aude la compagne de Roland de Roncevaux, fille de Rénier, duc de Gennes. D’après la légende elle serait tombée morte de chagrin quand Charlemagne lui aurait annoncé la mort de Roland. Je ne sais pas ce qui des légendes est vrai et ce qui est pur embellissement des auteurs qui ont narré cette histoire. mais l’espace d’un instant, alors que nos regards se croisent, je sais qui elle est.

    « il faut le réparer.. le vrai est toujours là-bas… C’est la seule chose qui puisse les arrêter, le Tribun et la mégère apprivoisée… Le faux était chez Alexandre. Pas le grand. Celui retrouvé mort dans son chalet. La mégère l’a pris. Mais le faux n’engendre que discorde et fureur. Seul le vrai olifant pourra contrebalancer ce pouvoir… »

    Ses paroles sont coupées et distordues comme venant de très loin, cependant j’en saisi l’essentiel. Comment ne pas comprendre de qui elle parle ! Ça fait la une des journaux en ce moment. Le Canard enchaîné se déchaîne sur ce suicide douteux. En effet qui peut arriver à mettre fin à ses jours en se tirant deux balles dans la tête... Alexandre Stavisky escroc professionnel. Forcément dans les milieux que je fréquente, les avis sont plus nuancés que ceux des journaux. La bourgeoisie voit d’un mauvais œil le gouvernement de Camille Chautemps. Et le scandale qui semble éclabousser les politiques de la gauche populaire fait le bonheur des salons parisiens où les causeries vont bon train. Pour ma part, je reste prudemment neutre sur le sujet. Toutefois, je dois avouer que s'il y a deux ans de cela, Durendal ne m’était pas échu de manière si mystérieuse, je me ferais aussi les gorges chaudes de la déconvenue d’un gouvernement censé abattre les privilèges de la droite nantie, se faire prendre la main dans le sac.

    Si cette partie du message est claire pour moi, le reste est bien plus nébuleux. Stavisky aurait donc été en possession d’un faux cor de Roland qui pourrait amener discorde et fureur. C’est vrai que le peuple bouge dans les rues. Nous ne sommes pas loin de l’émeute générale. Mes pensées s’emmêlent, le cor de Roland, le vrai aurait réussi à traverser les âges. Pire un jumeau néfaste existerait et serait entre les mains de la mégère.

    - La mégère… la mégère apprivoisée ?

    La pièce de William Shakespeare a été adaptée au cinéma il y a quelques années de cela. Quel rapport avec Stavisky ? Ou est-ce métaphorique et que par mégère Aude parle de la femme de l’escroc. Elle est mannequin chez Chanel. Comment s'appelle-t-elle déjà... Arlette Simon ! la "Belle Arlette". Si c’est elle qui a ce fameux cor, qui est le tribun ?

    J’ai repris ma marche en aller-retour. J’aime la sensation de mes pieds nus sur le parquet. J’ai l’impression de mieux appréhender mon environnement. Je raisonne à voix haute et tente de me souvenir des détails de l’actualité brûlante de ces derniers jours.

    - Le député maire de Bayonne, Joseph Garat  a été incriminé dans l’affaire, ainsi que le président du conseil Camille Chautemps dont le beau-frère est accusé d’avoir fait reporter infiniment le procès de Stavisky. Le président peut apparaître comme un tribun. C’est certain qu’avec sa position, il doit chercher un moyen d’étouffer l’affaire.

    Je m’arrête face à Aude qui semble de plus en plus tangible. Elle est liée à Durendal, c’est indéniable. Que faire ? Où trouver le cor original de Roland ? Comment le réparer ? L’épée semble m’appeler. Depuis qu’elle est en ma possession, je me suis contenté de la manier dans l’intimité de mon salon. J’ai remarqué que j’ai du mal à m’en défaire, comme s'il y avait quelque chose à faire… à finaliser. Aude me regarde avec bienveillance et tristesse à la fois. Ressemblerais-je à mon lointain aïeul ? C’est peu probable pourtant vu le nombre de générations qui se sont succédées entre nous.

    Le geste semble un peu grandiloquent, mais pourtant… Je pose un genou sur le tapis, empoigne l’épée d’une main et tends l’autre vers la noble dame. Je me laisse porter par l’instant, ne calculant pas mes mots, ni mes phrases. Cela me vient naturellement comme si un savoir imprimé dans mes gênes me le dicte.

    Toujours agenouillé, je regarde Aude qui n’a toujours pas saisi ma main et lui demande  si je trouverai l'olifant de Roland à Roncevaux.



    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    avatar
    Le Golem
    Admin

    Célébrité : : Le Golem
    Masculin Messages : 206
    Points : 274
    Date d'inscription : 02/01/2016
    Localisation : partout

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    500/500  (500/500)

    Re: Héritage familial

    Message  Le Golem le Sam 27 Fév - 12:38

    Héritage familial




    Aude semble se concentrer pour suivre le cheminement de tes pensées, ou tout au moins de tes paroles. Elle se tord les mains, visiblement angoissée, pendant que Noiraud renifle, circonspect, le tapis, tout en donnant de petits coups de pattes pour voir si une étincelle ne voudrait pas ressortir exprès pour lui…

    Avec un soupir à fendre un arbre, il te regarde, calquant ses pas sur les tiens, et se frottant entre tes jambes.

    « mmmrrow ? » te demande-t-il..

    Mais lorsqu’elle entend tes mots, elle secoue la tête.

    « Non. Le tribun… Il. Il est spécial. Il peut faire comme le faux olifant sans en avoir besoin… La mégère et lui, vont causer de grands malheurs… L’homme se battant contre son propre frère. Les enfants, se déchirant les uns les autres… Les femmes, reniant leur propre chair… »

    Elle recule d’un pas lorsque tu t’agenouilles, puis l’émotion semble la gagner. Elle s’agenouille à son tour, et pose sa main sur ton épaule. Une sensation clairement électrique accompagne ce geste, et, de nouveau, des larmes semblant faites d’électricité coulent sur son visage.

    « Il faut le trouver, oui, le vrai. Et le réparer… Il se trouve toujours là où le dit la légende, une fois près des morceaux ensanglantés, enfouis depuis des siècles, l’épée saura l’appeler et le réparer. Le sang qui coule en toi est le même qui a naguère marqué le l’Olifant à présent détruit… Mon temps est écoulé, sur cette terre. Il aurait dû l’être depuis bien longtemps, mais l’Electricien m’a appelé, pour des raisons qui lui sont propres… Peut être pourrait-il te seconder ? Je crois qu’il connait, tout comme toi, la Reine du Radium, même si je ne connais pas moi-même cette Lande… Il n’a pas su me garder près de lui, je me suis enfuis, droit vers Durendal, comme il en a toujours été ainsi… mais loin de la source qui m’a fait revenir, je dépérie... Sois ma fierté, oh toi qui est appelé et qui appelle l’épée. »

    Des centaines de petites particules vous entourent, au plus grand bonheur de Noiraud, puis Aude disparait, sans doute à jamais cette fois ci, laissant un grand vide dans la piece, et, étrangement, dans ton cœur…

    Que faire ? Préparer une expédition sur les lieux probables de la bataille de ton aïeul ? Aller se renseigner sur ce fameux « Électricien » qui a pu faire revenir Aude pour des raisons obscures ?


    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    avatar
    Josh R. de Roncevaux

    Messages : 47
    Points : 53
    Date d'inscription : 09/01/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Re: Héritage familial

    Message  Josh R. de Roncevaux le Mer 2 Mar - 21:02

    Héritage familial



    La boule de poil qui me sert de chauffe-genoux me suit dans mes vas et viens en se frottant contre mes chevilles. Je suis bien trop absorbé par ce qu’il se passe pour sourire à ces facéties, bien que Noiraud semble conscient du caractère non ordinaire de la présence de cette femme dans mon salon. J’énonce à voix haute mes réflexions et le fil de mes pensées. Ce n’est pas simple car Aude parle par énigmes. Et je semble m’égarer sur l’identité potentielle de celui qu’elle nomme le Tribun.

    - Non. Le tribun… Il. Il est spécial. Il peut faire comme le faux olifant sans en avoir besoin… La mégère et lui, vont causer de grands malheurs… L’homme se battant contre son propre frère. Les enfants, se déchirant les uns les autres… Les femmes, reniant leur propre chair…

    - Si ce n’est pas un homme politique, c’est alors quelqu’un qui a des pouvoirs particuliers.


    Ce début de siècle a vu tant de combats entre les super héros et leurs factions respectives. J’ai rejoint l’institut de Radium, car c’était ce qu’il me paraissait le plus réfléchi et constructif après que Durendal se soit invitée entre mes mains. Ce sont les Curie qui m’ont certifié l’authenticité de l’épée.

    Aude pose enfin sa main sur mon épaule. La sensation est bien tangible, mais je sens des fourmillements électriques se propager le long de ma nuque.

    -Il faut le trouver, oui, le vrai. Et le réparer… Il se trouve toujours là où le dit la légende, une fois près des morceaux ensanglantés, enfouis depuis des siècles, l’épée saura l’appeler et le réparer. Le sang qui coule en toi est le même qui a naguère marqué le l’Olifant à présent détruit… Mon temps est écoulé, sur cette terre. Il aurait dû l’être depuis bien longtemps, mais l’Électricien m’a appelé, pour des raisons qui lui sont propres… Peut-être pourrait-il te seconder ? Je crois qu’il connait, tout comme toi, la Reine du Radium, même si je ne connais pas moi-même cette Lande… Il n’a pas su me garder près de lui, je me suis enfuis, droit vers Durendal, comme il en a toujours été ainsi… mais loin de la source qui m’a fait revenir, je dépéris... Sois ma fierté, oh toi qui est appelé et qui appelle l’épée.

    - L’Électricien ? Aude ! Reste !


    Sa main sur mon épaule se fait légère. Des centaines de particules tourbillonnent autour de nous. La silhouette d’Aude se délite. Je l’appelle encore, j’ai tant à lui demander, si ce n’est déjà le problème qui semble la préoccuper, c’est aussi toute la possibilité d’en apprendre plus sur mon aïeul qui disparait peu à peu. Je suis heureux d’avoir pu la voir et lui parler. Mais cette rencontre me laisse une amère frustration. Cet ancêtre de légende qui a bercé mon enfance vient de prendre réalité dans mon sang et je n’ai plus de doute sur une quelconque coïncidence sur mon nom de famille. Car Roncevaux est à la base le lieu où Roland le Preux, comte des Marches de Bretagne est mort.

    Noireaud réclame de l’attention. Je le prends donc dans mes bras et le caresse machinalement. Je regarde mon tapi transformé en tapisserie ancienne et je secoue la tête. Trouver et réparer l’olifant ? D’accord. Mais d’abord qui est ce tribun qui semble pouvoir amener le chaos et cet Électricien qui a fait venir Aude ? S’il connait la reine de Radium, il y a des chances que j’arrive à avoir des informations.

    Pas question que je me lance tête baissée dans les Pyrénées. Si mes affaires légales et celle qui le sont moins – comme mes vols parfois audacieux–, sont couronnée de succès, c’est bien parce que je prépare toujours mes actions. La vie de mondain m’a appris une chose : L’information est le centre névralgique de toute opération. Que ce soit pour faire la guerre, une action commercial ou piller une bijouterie place Vendôme… Réfléchir avant d’agir. Je suis de nature calculatrice et bien qu’il me semble y avoir urgence à retrouver le cor de Roland, je veux y aller avec le maximum d’information pour éviter les mauvaises surprises… ou rencontres.

    Je retire Durendal du sol où elle est plantée et la range dans son fourreau. Plus que jamais, je répugne à m’en séparer, mais il n’est pas raisonnable que je me balade à Paris avec elle. Il y a bien des excentriques dans les rues parisiennes, mais je ne tiens pas à attirer l’attention, et surtout pas sur cette épée.

    Je me mets en quête de celui que l’on nomme l’Électricien.

    >> Voyons .. par ou commencer ?... Le plus simple serait effectivement d'aller à l'institut, si marie curie connait, comme l'a dit "aude", l'électricien... Depuis que tu as hériter de Durendal, tu sens que non seulement l'épée t'appartient, comme tu lui appartiens, et qu'elle t'a fait basculer dans un nouveau monde, fait de mystère et d'actions... Les pouvoirs qui sommeillent désormais en toi te font sentir plus fort... Tu as toujours eut de la chance, beaucoup de chance.. Se pourrait-il que tu puisses infléchir le cours du destin ? Forcer cette chance en quelque sorte ?
    (tu peux te diriger vers l'institut, procéder à ton enquête, et, si tu le souhaites, utiliser un point de karma pour favoriser ta chance et augmenter les probabilités de rencontrer l'electricien ou quelqu'un le connaissant )


    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    avatar
    Josh R. de Roncevaux

    Messages : 47
    Points : 53
    Date d'inscription : 09/01/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    100/500  (100/500)

    Re: Héritage familial

    Message  Josh R. de Roncevaux le Jeu 10 Mar - 21:31

    Héritage familial



    Le temps bascule, ou plutôt le mien. Cela s’était initié avec l’apparition de Durendal dans mes mains. Peu à peu je commence sinon à saisir les enjeux qui se présentent devant moi, en évaluer mon implication. Il est indéniable que j’ai un rôle à jouer. Loin de me faire peur, je me sens galvanisé, comme si une rémanence de mon lointain ancêtre se révélait dans mes veines. Je tiens le fourreau de Durendal à deux mains, les bras tendus. Je me sens l’âme d’un chevalier et que cette épée comblera mes lacunes pour que je réussisse ce à quoi je suis destiné à accomplir.

    - Pierre, merci de me préparer des affaires propres pendant que je vais me laver. Je sors aller voir du côté de l’institut si je peux m’enquérir auprès de Dame Curie.

    Passant par ma chambre, noiraud collé à mes pas manquant de me faire chuter, je pose doucement Durendal sur la commode près de mon lit, puis file vers la salle d’eau m’effeuillant sur le chemin. Je donne du travail supplémentaire à mon majordome. Mais pour l’instant, la seule opposition qu’il m’a faite, c’est de secouer la tête d’un air amusé. Entre nous il y a un peu plus qu’une simple relation d’employeur à employé. Je sais que je peux compter sur lui et la réciproque est vraie.

    Le bain chaud, me remets de mes émotions. Ce n’est pas tous les jours qu’on est amené à croiser une aïeule avec laquelle je dois bien avoir plus de vingt générations d’écart. Je prends soin de me raser de près et de retailler ma fine moustache. Je tiens à mon image d’homme élégant et raffiné. Et cela quelles que soient les circonstances. Quand je reviens dans ma chambre, une tenues complète m’attend sagement posée sur mon couvre lit. Mes vêtements sont de bonne facture et s’ajuste parfaitement à ma morphologie. Le couloir a été débarrassé des débris du vase. Quand Pierre me demande que faire pour le tapis, je lui dis de le considérer comme aussi précieux que mon épée.

    Dehors, le ciel au-dessus de Paris est grisâtre. Je devrais m’inquiéter des mauvais présages annoncés par Aude. Pourtant c’est avec vigueur et vaillance que je me dirige vers l’institut. J’ai une croisade à mener, et dieu peut être témoin que je suis motiver à la mener à bien.

    J’utilise un point de karma pour maximiser mes chances et lance un dé chimérique




    POOL KARMA :
    4/5
    © Fiche par Mafdet Mahes



    avatar
    Miss Karma
    Maitresse du Karma
    Maitresse du Karma

    Célébrité : : Karma is Karma
    Féminin Messages : 12
    Points : 12
    Date d'inscription : 05/02/2016

    Feuille de Personnage
    karma ::
    100/100  (100/100)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    500/500  (500/500)

    Re: Héritage familial

    Message  Miss Karma le Jeu 10 Mar - 21:31

    Le membre 'Josh R. de Roncevaux' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


    'Dé Chimérique' :

    Résultat :
    avatar
    Le Golem
    Admin

    Célébrité : : Le Golem
    Masculin Messages : 206
    Points : 274
    Date d'inscription : 02/01/2016
    Localisation : partout

    Feuille de Personnage
    karma ::
    5/5  (5/5)
    Mes pouvoirs et gadgets:
    Réputation:
    500/500  (500/500)

    Re: Héritage familial

    Message  Le Golem le Mar 15 Mar - 17:19

    Héritage familial




    Hélas, tu sens que, bien qu'ayant le potentiel de plier en quelque sorte la force de la destinée selon tes désirs, cette science n'est pas absolue.
    Cependant, c'est confiant que tu te diriges vers l'institut.

    Pierre ayant été, comme d'habitude, efficace et discret, et après cette douche revigorante, tu te sens d'attaque pour affronter ta journée..
    La "perte" de ta lointaine parente résonne encore dans tes veines, mais la curiosité te pousse vers l'avant, a l'instar de ton chat, Noiraud, qui ne te lâche pas d'une semelle, sentant que tu t’apprêtes à vivre des aventures exceptionnelles et étant visiblement bien décidé à ne pas passer à côté, quitte à jouer les pots de colles.

    L'image que te renvois ton miroir te satisfait et tu penses, sans fausse modestie, être un homme séduisant. D'ailleurs, à l'institut, lors de tes rares visites précédentes, tu ne laissais visiblement pas indifférent quelques personnes dont tu as déjà oublié le nom. La reine du Radium, seule, semble tellement dévouée à sa tâche qu'elle parait au dessus des contingences de la chair...

    Pierre semble accepter, avec une certaine solennité tes directives concernant le tapis, et c'est d'ailleurs avec une sorte de déférence, qu'il s'emploie à ne pas marcher dessus. Tu sais pouvoir lui faire confiance. D'ailleurs, il est allé cherché cette fameuse poudre qu'il utilise pour tes autres tapis précieux. Elle fait merveille pour les nettoyer sans être abrasive.

    Ton arrivée à l'institut se fait dans une relative discrétion. Il t'es déjà arrivé de voir les lieux très animés, surtout lorsqu'un nouveau surhomme fait son apparition. Cependant aujourd'hui, tout semble calme. Tu es accueillis par un jeune homme, qui , après t'avoir demandé ce qu'il pouvait faire pour toi, acceptes de te conduire à Marie curie, visiblement occupée à observer une substance au microscope, ponctué de "hmmm.. interessant"... Elle relève deux fois la tête avant de te reconnaitre, te souriant chaleureusement.

    "Josh, que me vaut ce plaisir ?"
    Tu ne t'offusque pas de la relative familiarité, car tu l'as toujours connu ainsi.

    Vous êtes dans la partie publique de l'institut, ici, aucun secret ou complot n'a de place. L'ambiance est studieuse, mais détendue.

    A peine fais tu mention du mot "electricien" que tu la vois devenir bien plus sérieuse, et, après t'avoir pris par le coude d'une façon charmante, te proposes d'aller "boire un thé au salon" ce qui, tu le sais, veut tout simplement dire qu'elle t'entraine dans la partie privée de l'institut..

    La suite ICI(et oui bandes de curieux, seuls les membres de l'institut peuvent voir ce passage)



    POOL KARMA :
    5/5
    © Fiche par Mafdet Mahes




    Contenu sponsorisé

    Re: Héritage familial

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû - 1:42